Commentaire sur la bastille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3215 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Prise de la Bastille
Aller à : Navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Bastille.
Prise de la Bastille

Informations générales
Date 14 juillet 1789
Lieu La Bastille, Paris
Issue Victoire des insurgés
Belligérants
Royaume de France Révolutionnaires
Commandants
Bernard-René Jordan de Launay † Pierre-Augustin Hulin
Forces en présence
82 invalides
32 Gardes suisses30 canons ~ 688 à 1 000 Sans-culottes
61 Gardes-Françaises
5 canons
Pertes
114 prisonniers
(dont 7 sont tués) 98 morts
73 blessés
modifier
La prise de la Bastille est un évènement de la Révolution française survenu le mardi 14 juillet 1789. Cette journée, durant laquelle la Bastille est prise d’assaut par les Parisiens, est, par tradition, considérée comme marquant la fin de l’« AncienRégime » et le début de la Révolution française. La reddition de la Bastille, symbole du despotisme, fit l’effet d’un séisme, en France comme en Europe, jusque dans la lointaine Russie impériale.
La Fête de la Fédération fut organisée à la même date l’année suivante, pour coïncider avec le premier anniversaire de l’évènement. La date du 14 juillet fut choisie en 1880 pour célébrer la fête nationalefrançaise.
Sommaire [masquer]
1 Historiographie et légende
2 Les prémices de la prise de la Bastille
2.1 Dimanche 12 juillet 1789
2.2 Lundi 13 juillet 1789
3 Chronologie détaillée de la prise de la Bastille le mardi 14 juillet 1789
3.1 10h : Les émeutiers s’emparent des 30 000 à 40 000 fusils entreposés aux Invalides
3.2 10h30 : une délégation se rend à la Bastille pour demander desballes et de la poudre
3.3 11h30 : une deuxième délégation repart pour la Bastille
3.4 13h30 : les défenseurs de la Bastille ouvrent le feu sur les assiégeants
3.5 14h : Une troisième délégation se rend à la Bastille
3.6 15h: Une quatrième délégation se rend à la Bastille
3.7 15h30 : 61 Gardes Françaises se présentent devant la Bastille avec cinq canons
3.8 17h : capitulation de la Bastille
3.918h : Louis XVI ordonne aux troupes d’évacuer Paris
3.10 Les têtes des victimes décapitées promenées dans Paris
4 Anecdote
5 La prise de la Bastille vue par Chateaubriand
6 Réactions
7 Notes et références
8 Voir aussi
8.1 Filmographie
8.2 Bibliographie et sources
8.3 Articles connexes
8.4 Liens externes
Historiographie et légende[modifier]

La Forteresse de la Bastille.
Le peupleavait imaginé que la Bastille renfermait beaucoup de victimes de l’arbitraire. On dut se rendre à l’évidence lors de sa chute, le 14 juillet 1789 : elle ne comptait que sept prisonniers1 : quatre faussaires, dont le procès était en cours d'instruction ; deux fous, Auguste Tavernier et de White ; un noble, criminel, enfermé à la demande de sa famille, le comte de Solages2. Les autres prisonniers,comme le marquis de Sade, avaient été transférés ailleurs peu avant.
Après la prise de la Bastille, des auteurs inventèrent de toutes pièces des supplices qu'auraient subis les détenus. Une vieille armure, et une imprimerie, furent présentées comme des instruments de torture. On retrouva des squelettes dans le remblai d'un bastion, et on prétendit qu'il s'agissait de ceux des victimes de latyrannie. La légende raconte aussi que les révolutionnaires auraient trouvé le squelette du célèbre "Homme au masque de fer". « Quasi vide sans doute, mais surchargée : surchargée de la longue histoire entretenue entre la monarchie et sa justice3 ». L’imagerie révolutionnaire, notamment par des gravures, a largement contribué à entretenir le mythe d’une Bastille abritant des cachots où pourrissaient lesvictimes de la monarchie. En fait, la Bastille avait perdu pour partie sa fonction de prison d’État qu'elle avait gardée pendant les siècles de la monarchie absolue, où furent emprisonnés sans jugement les adversaires ou désignés comme tel du monarque ou d'autres grands personnages. La Bastille était le symbole de la tyrannie monarchique. Elle était aussi la forteresse dominant Paris, en...
tracking img