Commentaire, sur la lectur de marcel proust

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1238 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Comment ce texte montre-t-il la puissance de la lecture ?

Introduction (voir feuille)

I) La lecture, ou comment s’évader dans un autre univers

a) Un corps présent mais un esprit absent

Dans le premier paragraphe de l’extrait, le narrateur semble être en proie à un certain ravissement, qui pourrait être assimilé à du somnambulisme : malgré la fin du roman,son esprit n’est toujours pas de retour à la réalité, et seul son corps reste présent : « je me levais, je me mettais à marcher le long de mon lit. » (l.7/8) => Attitude du somnambule. Son regard est dirigé vers un point fixe, mais ce qu’il voit, ce sont les dernières images de sa lecture. L’utilisation du pronom impersonnel « on » permet de montrer que cette description d’un personnage dont « lesyeux sont fixés à quelque point […] qui n’était situé qu’à une distance d’âme » (l.8 à 11) est celle faite par le monde extérieur, par des personnes autres que le narrateur lui-même : distanciation par rapport à la voix des autres. Les expressions « lointains » (l.14) et « à autre chose » (l.15) mises entre guillemets dans le texte accentuent cette impression. D’autre part, le fait que lenarrateur ne puisse décrire son état extérieur, mais uniquement la violence de son état intérieur (« tumultes […] déchaînés en moi » (l.5)) montre bien qu’il est absent spirituellement et qu’il ne peut donc juger des manifestations physiques entraînées par la fin brutale du roman.

b) Le voyage dans un autre univers

Les livres peuvent être assimilés à des sortes de mondes parallèles, àdes univers uniques, dans lesquels non seulement le narrateur, mais également l’ensemble des lecteurs s’évadent. Cette généralisation d’une expérience personnelle se traduit notamment par le passage de l’utilisation du pronom de la première personne du singulier « je » dans le premier paragraphe à celle du pronom indéfini « on » dans le deuxième. Ainsi, le narrateur montre ici son attachement àcet espace fictif devenu réel le temps d’une lecture, et qui déconstruit les formes a priori de la sensibilité ; l’espace et le temps sont abolis, déformés et le lecteur bénéficie d’une immortalité passagère. L’attachement à un autre monde se manifeste aussi par une véritable tendresse vis-à-vis des personnages, « ces êtres à qui on avait donné plus de son attention et de sa tendresse qu’aux gensde la vie » (l.17/18). D’autre part, les histoires lues se confondent tellement avec la réalité qu’elles jouent sur les émotions des lecteurs : champ lexical des émotions « haleté » (l.23), « sangloté » (l.23), « effrayant » (l.35), « réjouissant » (l.35), « passions » (l.40), … Enfin, le narrateur exprime son amour pour l’univers ainsi modelé par de simples mots, et son désir de ne jamais lequitter, à travers une cadence majeure interphrastique. Les phrases, de plus en plus longues et méandrines, traduisent la volonté de ne pas arriver au bout du roman : le texte comporte 10 phrases seulement pour 58 lignes (exemple du premier paragraphe ; phrase 1 sur la ligne 1, phrase 2 va de la l.1 à la l.4, phrase 3 va de la l.4 à la l.16).

II) La fin du roman et le retour à la réalitéa) Une rupture brutale bien que préparée

« Puis la dernière page était lue, le livre était fini » (l.1). Lorsqu’il arrive au bout du roman, le narrateur est essoufflé : champ lexical de la fatigue « course éperdue » (l.2), « reprendre haleine » (l.4), « soupir profond » (l.4). Son désarroi est exprimé par la violence et le vacarme de son état intérieur ; « tumultes » (l.5),« déchaînés » (l.6), « mouvements » (l.7). De plus, son esprit n’est pas encore tout à fait de retour à la réalité (cf. partie I), car il n’accepte pas la séparation. Après être revenu à lui, après avoir retrouvé sa condition de mortel, il se pose des questions : « Alors quoi ? ce livre ce n’était que cela ? » (l.16). La modalité interrogative et la négation restrictive mettent ici en avant sa...
tracking img