Commentaire sur la libye

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2344 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Intégrer les TIC dans l’enseignement de la géographie : l’exemple de l’eau en Tunisie.

1. PRESENTATION DU DOSSIER

Constat :
Les manuels, les sites Internet, d’autres sources (magazines, journaux…) proposent d’innombrables « dossiers documentaires », « documents », ou « cours » concernant l’eau et ses enjeux dans le monde. Le professeur dispose ainsi d’une base de données actualiséesafin de mettre en œuvre son enseignement.
Pour autant, les activités de type TIC sont encore relativement rares malgré l’équipement croissant des établissements et il arrive parfois que la plus value apportée par l’outil informatique ne soit pas assez mise en avant : l’ordinateur se substituant trop souvent au manuel et l’écran au cahier de l’élève, l’activité n’est plus alors de type TIC. Leprésent dossier propose une mise en œuvre modeste dans le cadre du programme de géographie de seconde mais facilement adaptable pour la classe de cinquième.

Cadre :
Le programme officiel insiste sur deux notions clés : aménagement et environnement. Ces notions balisent le parcours de l’élève et répondent à une problématique géographique centrée autour des tensions existantes entre ressources etusages de l’eau en Tunisie, mettant en cause les fragiles équilibres économiques. Ces enjeux réorganisent de manière significative le territoire tunisien et éclairent les élèves sur les rapports pouvant exister entre la nécessité de préserver une ressource de plus en plus rare et le besoin de développement de ce pays de la rive sud, donc de l’autre bord économique, de la Méditerranée.
L’approche estcelle de « l’étude de cas » donc en début de leçon et contient dans son déroulement la nécessaire approche multiscalaire, propre à mettre en perspective le cas tunisien, avec toutes les limites que la généralisation en géographie comporte. Il est préférable dans la mise en perspective de se limiter au bassin méditerranéen (pays voisins de la rive sud et pays développés de le rive nord) dont le sitedu Plan Bleu rend très bien compte des enjeux de l’eau.

Organisation :
La classe de seconde comporte 34 élèves. La séance se déroule sur 3 heures pleines. 2 heures de travaux « en ligne » (les documents sont sur le serveur du lycée, et il y a deux groupes de 17 élèves pour 18 postes, au centre desquels se trouvent des tables pour travailler sur le dossier à imprimer (A) lorsque les autresélèves sont sur les postes).
Une heure est réservée à la présentation de la question à l’aide des travaux des élèves. Les productions restées en ligne sont évaluées. La séance ne peut intervenir qu’après vérification auprès des élèves de leur familiarité avec la salle informatique et les outils à disposition. Le dossier permet toutefois une grande souplesse dans l’organisation des séquences. Certainsdocuments sont à portée d’élèves de 5ème, d’autres peuvent être simplifiés : la liberté pédagogique de l’enseignant s’ajustant aux possibilités de la classe.

2. PROBLEMATIQUE ET DEMARCHE

La problématique choisie vise à amener l’élève à démontrer la lente réorganisation géographique du territoire tunisien. D’une organisation nord/sud liée à la répartition des ressources, la Tunisie estde plus en plus organisée est/ouest. La croissance urbaine, l’essor touristique, le développement des périmètres irrigués drainent hommes et activités sur la mince bande littorale orientale, que des canalisations, canaux, dérivations, lacs collinaires …alimentent en eau tandis que les nappes souterraines sont de plus exploitées au sud. Les transferts d’eau d’Ouest en Est sont croissants.
Ladémarche comprend trois étapes
• décrire la répartition des ressources et des besoins afin de trouver la « situation-problème »
• expliquer les conflits croissants pour l’eau à grande échelle et les problèmes environnementaux
• décrire les aménagements liés au développement urbain et économique.
En fin de parcours un fond de carte est proposé afin d’y faire figurer 5 à 10 éléments...
tracking img