Commentaire sur le lyrisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1283 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La poésie – L’autobiographie

Question

Le corpus est composé de quatre poèmes lyriques, d'époques différentes, suivis d'un extrait de la préface des Contemplations de Hugo. Ils présentent les caractéristiques du registre lyrique.
Le texte A « Aujourd’hui » est écrit par Victor Hugo en 1856, il est tiré du recueil Les Contemplations. La mort de sa fille Léopoldine est une grande tragédieet un moment très mal vécu par Victor Hugo. Il développe l’évocation de sa douleur de père et a recours à l’élégie pour exprimer à la fois le peu qu’il peut faire pour sa fille et le peu qu’il lui reste d’elle ( « Pauca meae »). Ce poème évoque donc la souffrance du poète et son combat pour surmonter le deuil. Ce poème a les caractéristiques propres au registres lyrique. Car, Victor Hugo évoquedes sentiments personnels. Il évoque la douleur de la mort : Hugo pleure la mort de sa fille bien-aimée. De plus il utilise le pronom personnel de la première personne du singulier « je » (v.1 et 2). De plus, on peut remarquer l’évocation du sentiment de la souffrance grâce au champ lexical de la souffrance. (v2) « Je pleurai 3 jours amèrement» ; (v11) «  désespoir ». On peut relever certainsprocédés qui montrent les caractéristiques du registre lyrique comme la redondance (v4) « souffert/souffrance » ; l’euphémisme et la périphrase « ces malheurs sans nom » (v10) montre l’impossibilité pour le poète de dire « la mort de sa fille ». Il s'adresse aussi au lecteur, en particulier aux parents qui ont connu la mort d’un enfant. Ils font témoin de sa souffrance : « Vous tous » (v3), «Pères, mères » (v4).
Le texte B «  XL VIII » écrit par Joachim du Bellay et tiré du recueil Les Regrets. Joachim du Bellay est un poète français né vers 1522 à Liré en Anjou, et mort le 1er janvier 1560 à Paris. Sa rencontre avec Pierre de Ronsard fut à l'origine de la formation de la Pléiade, groupe de poètes auquel Du Bellay donna son manifeste, la Défense et illustration de la langue française.Son œuvre la plus célèbre, Les Regrets, est un recueil de sonnets d'inspiration élégiaque et satirique, écrit à l'occasion de son voyage à Rome de 1553 à 1557. Du Bellay, malheureux dans son exil romain, souffre de ne pouvoir exprimer librement sa peine et d'être « contraint de feindre » (V1) auprès des personnages importants qu'il est obligé de côtoyer.
Le texte C « Faction » écrit par GuillaumeApollinaire né le 26 Août 1880 et mort le 9 novembre 1918 à Paris. Ce poème est tiré du recueil Poèmes à Lou. Un classique de la littérature poétique française. Publié par Gallimard en 1969 ce recueil de poèmes est écrit en 1915 alors qu'il affrontait la guerre derrière les tranchées françaises. Il rencontre sa Lou, Louise de Coligny- Châtillon, en Septembre 1914. Après le départ de Guillaume,ils vont s'écrire jusqu'en Janvier 1916. Une partie de ces lettres seront publiées en 1947 sous le titre Ombres de mon amour, puis en 1959 sous la titre Poèmes à Lou. Ce sont d'abord de simples lettres d'amour qui vont devenir des déclarations enflammées pour reconquérir le coeur de sa Lou. Dans ce recueil, Apollinaire met sur un piédestal sa Lou, qu'il célèbre comme une reine mais mêle à sessonnets l'horreur de la guerre qu'il vit au quotidien sur le front. Guillaume Apollinaire s'exprime à la première personne, celle du poète qui souffre. (V1) « je » ; (V2) « j’ai ». Soldat dans les tranchées, Apollinaire fait allusion à sa propre mort. Il s’adresse aux lecteurs et suscite l'émotion en invitant les lecteurs à partager leur souffrance. (V3) « ton » ; (V6) «  Et vous ne savez pas ». Lepoids du fusil au dernier vers n'est-il pas aussi le poids de l'amour ? «  Ô mon fusil si lourd ». L'absence de l'aimée est très présent dans ce poème.
Le texte D « Matinée de printemps, Souvenir de mai 1982 » de Claude Roy est tiré du recueil A la lisière du temps (1982)
Claude Roy est un poète, journaliste et écrivain français né le 28 août 1915 à Paris et mort à Paris le 13 décembre 1997....
tracking img