Commentaire sur le pain de francis ponge

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1896 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire :
Recueil de proses poétiques de Francis Ponge (1899-1988), Le Parti-pris des choses fut publié à Paris chez Gallimard en 1942. Les «choses» (au sens large) dont Francis Ponge s’efforce de rendre compte dans ce recueil sont toutes tirées d’une réalité très commune et peuvent être classées en plusieurs catégories. Parmi elles on trouve quelques espèces de la faune la plus courante(«la Crevette», «le Papillon», «Escargots», «l’Huître», «Notes pour un coquillage»), des minéraux («le Galet»), des objets fabriqués par l’homme («le Cageot», «la Bougie»), des comestibles («le Pain» «l’Orange»), des phénomènes naturels («Pluie», «le Cycle des saisons») mais aussi des lieux familiers («le Restaurant Lemeunier rue de la Chaussée-d’Antin», «les Trois Boutiques», «R.C. Seine n°») ou desattitudes humaines caractéristiques («la Jeune Mère», «le Gymnaste»). L’écrivain s’efforce de décrire chacune de ces «choses» de telle manière qu’il parvienne à établir entre celle-ci et sa propre activité une analogie, un point de contact. Le poème qui nous intéressera sera « Le pain », où, comme le titre l’indique, le poète s’attache à la « description » d’un pain, duquel il tire de nombreusessignifications. Il s’agira de voir en quoi la description se fait ici poétique, puis poème.
Nous verrons dans une première partie comme s’organise la description du pain dans ce texte ; puis, dans une seconde partie, comment le poète habite le texte en habitant le pain ; enfin, dans une troisième partie, la « littéralité » comme mouvement littéraire inauguré par Francis Ponge.
I La description dupain
A/ Le regard introspectif
structure du texte : on analysera la structure du texte à partir de l’étude du regard. Le poème s’ouvre sur un groupe nominal à valeur locative « La surface du pain ». Le terme « panoramique » qui apparaît dans la suite de la phrase inaugure le mouvement introspectif à l’œuvre dans ce poème. On analysera à partir des diverses parties du pain qui sont évoquées à lasuite, comment le regard du poète, et donc la position du lecteur, pénètre progressivement à l’intérieur de l’objet pour en découvrir le cœur.
Le dévoilement : la structure du texte est ainsi une structure du dévoilement. On pénètre pas à pas dans la structure du pain à la vitesse du texte, et on en apprend de plus en plus : le dévoilement du pain est donc également un dévoilement de vérité. Onétudiera les termes liés au regard dans ce texte, notamment les effets de lumière, qui permettent justement de faire advenir une obscurité à la lueur par le biais de l’entremise poétique.
B/ L’évocation des différents éléments
la croûte constitue le premier élément du pain qui nous est donné à voir. On notera que le terme « croûte » n’apparaît pas en lui-même dans le poème, contrairement au nom« mie ». La croûte est évoquée par la périphrase « la surface du pain ». On analysera la façon dont le poète procède à l’évocation de la croûte : situation dans le texte et place occupée par cette évocation ; termes utilisés ; réseaux métaphoriques ; organisation de la description…
la mie constitue l’autre élément évoqué, et apparaît à la suite de la croûte (dans le mouvement du regardrétrospectif). On étudiera de la même façon les procédés descriptifs à l’œuvre. On notera que d’emblée la description de la mie s’ancre dans une perspective métaphorique ; la distance prise en outre par la périphrase « que l’on nomme la mie » révèle toute la distance que le poète entretient avec la chose elle-même, dans sa réalité. Ce qui l’intéresse, ce sont les potentialités poétiques qui y sont liées.
Onétudiera ainsi le double mouvement du poète, qui calque sa structure sur celle de l’objet étudié.
C/ La perspective chronologique
les indications temporelles sont nombreuses dans ce très court poème en prose : « d’abord », « dès lors », « lorsque »… Elles dressent à la fois une structure argumentative et une structure chronologique dans le poème : le texte avance dans sa chronologique au...
tracking img