Commentaire sur les fourberies de Scapin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (757 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé

Les fourberies de Scapin est une comédie de Molière qu'il publie en 1671. Scapin s’était juré de se venger de son maître et profite de l’attaque imaginaire de poursuivant pourle mettre dans un sac.

Scapin donne au valet l’image d’un homme loyal et fidèle qui est prêt à tout pour protéger son maître. En effet, il fait mine de ne pas savoir où est Géronte comme s’il leprotégeait d’une éventuelle « attaque
» de ses rivaux imaginaires. Scapin prend l’avantage, puisqu’il va jusqu’à donner des ordres à son maître, en feignant la fidélité : « Prenez garde. En voici unautre qui a la mine d’un étranger. ». Le geste de lui « remettre la tête dans le sac » montre à quel point son maître est devenu une marionnette entre ses mains et qu’il a pris le dessus sur ce-dernier! Mais on peut aussi remarquer son enthousiasme dans l’élaboration de la tromperie, quand il feint d’être loyal : « J’aime mieux souffrir toute chose que de vous découvrir mon maître. ». De même, latromperie de Scapin est accentuée par l’imitation de la douleur ressentie à cause des coups prétendument reçus : «Ahi ! ahi ! ahi ! Ah ! », « Ah ! Je suis mort. ». À travers Scapin Molière utilise leprocédé de la double énonciation. En effet, Scapin fait croire à Géronte qu’il y a plusieurs personnes en faisant plusieurs voix tout en parlant de sa voix normal à son maître. Cela permet auspectateur d’être dans la confidence et de comprendre qu’il s’agit bien là d’un mauvais tour de Scapin mais aussi de comprendre le côté traître et profiteur de ce-dernier. Molière cherche donc à faire ensorte que Scapin est l’image d’un valet à double face : dévoué à son maître de l’un et malin de l’autre.

Le valet est porteur de plusieurs comiques dont le plus perceptible ici est le comique degestes. La didascalie qui précise « Il donne plusieurs coups de bâton sur le sac » nous permet d’imaginer les coups que Scapin donne à Géronte, l’enthousiasme de Scapin et les gémissements de son maître...
tracking img