Commentaire sur les grandes divisions et administrations de la gaule

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2962 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire sur « Les grandes divisions et administrations des Gaules »

Ce document est un recueil de différents extraits d’ouvrages écrits par Strabon, César et Diodore de Sicile. Le premier texte est extrait de Géographie, en dix sept volumes, et est tiré du livre IV, consacré à l’Europe, écrit par Starbon. Ce dernier était un géographe grecque entre le premier siècle avant J-C et lepremier siècle après J-C. Le deuxième texte est extrait de la Guerre des Gaules livre V paragraphe un, de César, relatant la campagne de César en Gaule. Les deux derniers extraits sont tirés de la Bibliothèque historique livre V du paragraphe 25 à 30, de Diodore de Sicile, écrivain grecque datant du premier siècle avant J-C. Ces différents extraits, et plus particulièrement ceux de Strabon et deCésar, nous évoque les multiples divisions administratives de la Gaule, après l’invasion romaine établie en – 52. En revanche, les deux extraits de la Bibliothèque historique de Diodore de Sicile, nous évoque la vie Gaulois, notamment concernant les coutumes et les techniques de combats, juste avant l’invasion romaine.
Dès lors, à travers ce recueil de documents, nous nous demanderons quellesmodifications les romains ont-ils apportés à la Gaule, d’un point de vue administratif, et quels regards portent le reste de l’Europe sur les us et coutumes des Gaulois ?
Tout d’abord, nous évoquerons les grandes divisions administratives de la Gaule par les romains. Puis, nous étudierons les différentes us et coutumes des Gaulois vu par Diodore de Sicile.

I/ Les divisions de la Gaule par lesRomains

1) La conquête de la Gaule

La conquête de la Gaule est un phénomène long et complexe, dont les campagnes de César, de 58 à 51 ne sont que l’épisode le plus connu, et le plus décisif. Elle à débuté à a fin du IIème siècle avant JC dans le Midi, et là comme au Nord, en Gaule chevelue * (voir annexe) elle s’est articulée en trois étapes : Pénétration commerciale, soumission militaire etromanisation des élites et des structures du sol.
Les Romains intervinrent en Gaule pour la première fois à l’appel de Massilia (leur alliée) en 154 av J.C. Ils battirent les tribus ligures qui menaçaient les colonies Marseillaises. En 125-124, il se passa à peu près la même chose et le peuple ligure des Salyens fut vaincu par les Romains. Ceux-ci commençaient à s’intéresser à la Gaule, parlaquelle ils pouvaient envisager une liaison terrestre avec l’Espagne, déjà conquise. En outre, les ressources en or de la Gaule les tentaient (par la suite cela sera une cause de déception car elles s’épuisèrent facilement). Demeurant sur place, ils formèrent un poste fortifié, future colonie d’Aquae Sextiae. Par la suite, les Eduens (un peuple de la Gaule Celtique) rejetèrent l’hégémonie Arverne (unpeuple gaulois du massif central) pour s’allier aux Romains. Ils furent un des peuples les plus puissants de la Gaule centrale, s’opposant a plusieurs reprise a la puissance romaine. Les Arvernes (qui signifiait «  ceux qui sont supérieurs ») ont légué leur noms a l’Auvergne. A l’opposé, les Allobroges* qui donnèrent asile aux Salyens en fuite furent battus, de même qu’un peu plus tard lesArvernes (environ 121 avant J.C.) Une fois les Arvernes battus, Rome devenue maitresse des lieux, se tailla une province avec Narbonne comme capitale. Une route vers l’Espagne fut aussitôt tracée : la voie Domitienne (voir annexe 1 ) Ensuite, la Gaule va rester longtemps affaiblie et il va y avoir de nombreuses batailles entre les Romains et les Gaulois. Mais c’est réellement en -58 que va s’effectuer laconquête de la Gaule ; César profite de l’immigration des Helvètes (habitants de l’actuelle Suisse) qui veulent s’établirent sur la cote Ouest de la Gaule, de la menace Germanique et des dissensions entre Arvernes et Eduens pour pénétrer en Gaule. En réalité, les véritables raisons de cette guerre sont le pouvoir et l’argent, car César veut assoir son pouvoir sur le sénat, hors seule la...
tracking img