Commentaire texte de bergson

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1280 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Explication de texte n°2

Le point de départ de la philosophie de Henri Bergson (1859-1941) est sa découverte de la durée. Le temps n'est pour lui qu'une succession d'instants mobiles et il oppose ce temps réel à un temps abstrait qu'il nomme « durée ». Celle-ci possède trois caractères principaux qui la différencient du temps abstrait, la continuité, alors que le temps abstrait peut êtrefractionné en moments distincts, l'indivisibilité, parce qu'elle constitue un tout et que son essence provient du passé; et le changement : la durée n'est jamais identique à elle-même. Si elle n'est jamais identique à elle-même c'est donc qu'elle est imprévisible. C'est en elle que Bergson fait résider la liberté et s'opposant ainsi au déterminisme. Ainsi tout ne peut être déterminé à l'avance pardes liens de causes à effets, puisque l'on ne peut trouver dans le passé la cause d'un événement accompli.
Cependant si elle n'est pas déterminée d'où la liberté provient-elle? Puisqu'aucun fait passé ne l'engendre doit-elle alors s'acquérir? Si c'est le cas, quels sont les moyens que je peux mettre en oeuvre afin d'être libre? Bergson nous montre qu'il est nécessaire de s'impliquer pleinementdans ses actes si l'on veut prétendre à la liberté : il présente dans un premier temps que l'on doit céder à notre caractère, puis dans un second temps, que la liberté ne souffre pas des changements que le caractère subit, à condition de se les approprier.

Dès le début du texte, Bergson énonce clairement sa thèse, à savoir que l'on est libre que si notre personnalité s'exprime dans nos actes.C'est-à-dire que je ne suis libre que lorsque je parviens dans mes actions à rendre compte de ce qui fait mon moi; le moi étant le support de tous mes états, affectifs et intellectuels. L'artiste reproduit à travers son oeuvre une part de lui-même, ou du moins une représentation qu'il se fait de lui-même à un instant donné, et s'implique totalement dans cette oeuvre se révélant ainsi auspectateur et l'invitant à lire en lui. De la même façon que l'on trouve cette artiste et son oeuvre ressemblants, je dois engager ma personnalité entière dans mes actes et faire en sorte que l'on me reconnaisse à travers eux.
Bergson dira alors que cela est dû à la toute puissance de notre caractère. Cela veut dire qu'il y a en nous, une force dominante qui nous pousse à agir de telle ou telle façon etqui est constituée par le caractère. Mais le fait de céder au caractère n'est-il pas contradictoire à la liberté dans le sens où l'on se trouve contraint par une force qui guide nos actes, même si celle-ci nous est propre? Non, dans la mesure où le caractère n'est autre que moi. Il n'y a pas de distinction entre le moi et ce-dernier puisqu'il fait parti intégrante du moi. En effet, l'on peuttenter de distinguer le « moi qui sent ou pense » du moi qui agit », en d'autres mots : le corps ou l'âme et le moi sous l'influence du caractère; mais on ne peut dire que l'un de ces deux moi prédomine. Ils forment un tout qui fait de moi une personne, avec ce que cela implique comme conséquence morale : je suis responsable de mes actes.
La liberté selon Bergson est donc une liberté de choix, celaimplique que tout homme est doté de libre-arbitre, c'est-à-dire, selon la définition cartésienne, que je suis capable de trancher de manière souveraine dans les débats qui animent ma propre
conscience. Sans le libre arbitre, l'homme serait perdu et esclave de ses propres actes. Ainsi lorsque je m'implique pleinement dans les décisions que je prends : je suis libre. Bergson s'oppose ainsi auxAnciens (notamment au « Supporte et abstiens-toi! » d'Epictète) et réfute la thèse de la liberté comme résultat du déterminisme. Néanmoins, l'hypothèse d'un non déterminisme de la liberté n'est-elle pas plus dangereuse que celle du déterminisme? Quels seraient alors mes sentiments sans leurs contraintes sociales ou mon corps sans ses contraintes motrices? Dans un monde non déterminé le hasard et...
tracking img