Commentaire texte merleau ponty

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1730 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Explication de texte :
Merleau-Ponty, Phénoménologie de la Perceptio

M. Merleau-Ponty est un philosophe français de la première moitié du XXème siècle. En grande partie influencé par les manuscrits posthumes de Husserl, il se consacre la corporalité puis à la description de l’univers de la perception.
Le texte que nous allons étudier est issu du premier chapitre de l’une de ses œuvresles plus connues. Cet ouvrage, Phénoménologie de la Perception, a été rédigé en 1945 et fait de la perception la condition première de la pensée.
Dans cet extrait, M. Merleau-Ponty montre qu’il est impossible de dissocier en l’Homme ce qui est naturel de ce qui est culturel et qu’en cela réside sa spécificité.
Il nous montre tout d’abord que les comportements de l’Homme ne sont jamaisentièrement naturels, ils sont influencés par la culture et les mœurs. C’est pourquoi on peut affirmer que la frontière entre nature et culture est indiscernable chez l’Homme. Et qu’ainsi il se définit par sa nature paradoxale.
Ce texte permet de rappeler à l’Homme son animalité, et l’origine biologique de sa culture. Ne peut-il pas aussi être replacé dans un contexte plus actuel et ainsi mettre à maltoutes les thèses racistes ?

D’après Merleau-Ponty, les actions humaines ne se limitent pas à une utilisation uniquement première du corps.“ L’usage qu’un homme fera de son corps est transcendant à l’égard de ce corps comme être simplement biologique ”. Ce terme de transcendant (du verbe latin transcendere : franchir, surpasser) employé par l’auteur pose immédiatement l’écart entre l’emploidu corps et le corps lui-même, l’usage va au-delà du corps lui-même. De cette façon il affirme dès la première phrase que rien n’existe de manière absolument naturelle chez l’Homme. En effet, il est utilisé à des fins bien plus importantes que ce que l’organisme se résoudrait à faire de manière naturelle. C’est pourquoi il expose son idée selon laquelle l’usage que l’Homme fait de son corps ne seréduit pas uniquement au caractère biologique de celui-ci mais est dicté par des conventions. Prenons l’exemple de la pratique de la danse qui est un usage courant. Pourtant, cette activité dépasse la simple nécessité naturelle, elle ne doit son existence qu’aux mœurs et aux traditions populaires donc à la culture. Le corps, comme entité simplement biologique, ne peut expliquer les usages qui ensont faits. Ainsi, l’usage qu’un Homme fait de son corps est toujours étroitement lié à la notion de création, d’invention.
Après avoir énoncé cette conception, il utilise des exemples très concrets pour l’illustrer. Il assure notamment qu’ “il n’est pas plus naturel ou pas moins conventionnel de crier dans la colère ou d’embrasser dans l’amour que d’appeler table une table ”. Les sentiments etles conduites passionnelles ne seraient, non pas dictés par la nature mais entièrement dictés par des règles, des conventions. Il affirme donc qu’il n’existe chez l’Homme aucune réaction physique spontanée et qu’elles sont de surcroît uniquement le fruit de conventions imposées. Appeler une table une table n’a rien d’inné mais est simplement du à une obligation culturelle. En effet, l’utilisation duterme “table” dépend de la langue parlée, c’est un signe dicté par notre culture et notre langue. En utilisant cet exemple de la table, il met en valeur la rupture qu’il existe entre les comportements humains et l’idée que nous avons du naturel. Par exemple, les démonstrations affectives qui sont monnaie courante chez nous le sont beaucoup moins dans d’autres pays du monde. Si en France les gensse font la bise pour se saluer ce n’est pas le cas en Chine où même dans les familles la poignée de main reste largement dominante. Nous pouvons aussi, comme Merleau-Ponty, prendre l’exemple de la colère. S’il est assez fréquent dans nos pays occidentaux de laisser éclater son mécontentement, il n’en va pas de même au Japon par exemple. En effet, dans ce pays la coutume et l’éducation veulent...
tracking img