Commentaire d'"utopie" de thomas more

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (598 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ce texte est un extrait de la deuxième partie d'Utopie, oeuvre de l'humaniste anglais Thomas More, qui propose d'abord une critique de la société de son époque puis un monde idéal. En effet, nouspourrons constater que l'utopie contient les thèmes de l'humanisme, puis nous observerons le ton du dernier paragraphe et pour finir nous démonterons que l'utopie à une visée argumentative.

Toutd'abord, on peut dire que cette île correspond parfaitement à la pensée humaniste car les structures sociales sont faites pour permettre aux habitants de s'épanouïr. C'est justement ce que chercher lemonde humaniste. Il y a une liberté de choix offerte aux citoyens, en effet, on retrouve un champs lexical de la liberté, "libre" l.1 ; "puissent s'adonner" l.3 ; " choisissant" l.8 ; "à sa guise" l.1 ;"leur choix" l.4 ; "heures libres" l.9 ; "librement" l.8. On constate également que l'utopie laisse une grande importance aux jeux éducatifs et surtout pas aux jeux de hasard. Car selon lui, ilsdoivent exercer un raisonnement logique et exploiter leur capacités comme par exemple avec des "batailles de nombres" et aussi des "divertissements qui ne sont pas sans ressemblance avec les échecs". Deplus, on peut voir que ce sont des journées parfaitement organisées comme le montre le vocabulaire de la planification horaire ; "les heures comprises entre" l.1 ; "ces heures de loisirs" l.4 ; "aant ledébut du jour" l.5 ; "après le repas du soir" l.13 ; "on passe une heure" l.13, tout comme dans la lettre de Gargantua destiné à Pantagruel.

Ensuite, on constate que le ton du dernier paragrapheest assez violent et autoritaire, puisque le sujet est scandaleux. On parlera d'un registre polémique. Thomas More oppose la société de l'île de l'utopie avec celle des autres peuples par comparaison.L'auteur prends un exemple précis, celui de l'organisation du travail. La comparaison est un élément de l'argumentation. On retrouve également un lexique péjoratif ; "inactive" l.27 ; "ronflent" l.29...
tracking img