Commentaire d'un extrait de candide, de voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (995 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé sur le texte de Voltaire.

Introduction : Voltaire est un auteur du XVIIIème siècle, écrivain et philosophe. Ce texte est un texte extrait du XVIIème chapitre du livre deVoltaire, Candide ou de l’optimisme, paru en 1759. Cette œuvre décrit le périple de Candide qui recherche Cunégonde, sa bien-aimée, en route, il rencontre Cacombo et décide de l’accompagner et l’aider.Après avoir fuit le Paraguay, ils se retrouvent au pays de l’Eldorado, où tout va bien, cela nous amène a une question : En quoi cette utopie permet-elle de critiquer la société de l’époque ?
Tout d’abordnous verrons l’utopie du pays de l’Eldorado, puis nous montrerons que Voltaire ce sert de cette utopie pour critiquer la société de l’époque.

A) Un monde parfait …

I) Un lieuidyllique.
Cette utopie est une référence à Thomas More, en effet Voltaire décrit un pays qui n’existe pas et où tout est parfait, un pays imaginaire où le régime politique est idéal et gouverne un peupleheureux. Le champ lexical de la richesse est présent avec « carrosse » (L1 et L5), « or et pierreries » (L4), « robe et tissu de duvet de colibri » (L6), tout comme le champ lexical de l’abondance, dela grandeur « avec un portail de deux cent vingt pieds de haut, et de cent de large » (L2), « vingt belles filles » (L5) pour accompagner seulement deux personnes, « les grands officiers et les grandesofficières » (L6-7), « deux files, chacune de mille musiciens » (L7), « les fontaines d’eau pure les fontaines d’eau rosé » et « de liqueurs de canne de sucre » (L14), « de grandes places pavées »(L15), la « galerie de deux mille pas, toute pleine d’instruments de mathématiques et de physique » montre que les habitants sont intelligents. D’après ces lexiques, on voit que les citoyens de ce paysne sont pas pervertis par l’or et les pierreries, et qu’ils voient les choses en grand. On voit aussi que ce peuple est très discipliné car il n’y a pas besoin de parlement, ni de prison. Là bas...
tracking img