Commentaire l'abbesse de castro stendhal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1607 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Publiée en 1839, L’Abbesse de Castro fait parti des Chroniques Italiennes, un recueil de nouvelles écrit par Stendhal. Jules Branciforte est, comme il le dit lui-même, " brigand et fils de brigand ". Jules s'éprend d'Hélène de Campireali. Cet amour est partagé mais il est trop pauvre pour prétendre l'épouser. Au cours d'un affrontement, Jules tue malgré lui le frère d'Hélène qui s'opposait à sapassion. Mise au couvent, Hélène demeurera fidèle à Jules. Au chapitre V, celui-ci tente de l'enlever de manière rocambolesque ; il échoue. Hélène devient abbesse du couvent de Castro. Trompée par sa mère, elle croit que Jules est mort et tombe enceinte pour avoir cédé à un instant de libertinage. Quand elle apprendra que Jules vit encore, elle chassera sa mère et se donnera la mort. Cette nouvelleannonce la Chartreuse de Parme, nous l'avons dit, mais il faut souligner aussi ses liens avec le Rouge et le Noir. L'obstacle qui sépare Jules et Hélène est de nature sociale ; c'est le même qui sépare Julien Sorel de Madame de Rénal puis de Mathilde de La Mole. Seulement, dans l'Abbesse de Castro, les obstacles s'accumulent : aucune consolation, aucun triomphe pour les héros. C'est un constatradical de l'impossibilité d'aimer.
Le passage à étudier se situe au chapitre 4. Jules vient d’arriver au couvent de Castro afin de pouvoir voir Hélène pour lui expliquer la mort de son frère. Il décide de se poster dans l’église de la ville et d’attendre l’apparition d’Hélène. L’église, d’après la description de Jules, est elle un adjuvant ou un opposant à l’amour des deux amants ?
Le plan deJules pour voir Hélène est précis et correspond au caractère déterminé du personnage ainsi qu’à la rigueur du style d’écriture de Stendhal. Cette église est le lieu de réunion possible entre les deux amants. Elle est donc une précieuse aide à l’accomplissement de leur amour. Cependant, les obstacles que créée cette église sont nombreux et peuvent nuire aux amants.


Dans le chapitre précédent cetexte, Jules a tué le frère d’Hélène lors d’une bataille. A la suite de cela, Hélène a été renvoyé au couvent où elle a grandit afin de faire le deuil de son frère et de tenter d’oublier Jules. Ce dernier désire voir sa fiancée afin de lui expliquer le déroulement du combat dans l’espoir qu’elle ne lui en veuille plus. Il élabore, avec l’aide de ses amis, un plan pour pouvoir rencontrer Hélène etlui faire part de ses émotions. Jules est déterminé à voir son plan s’exécuter et à voir Hélène. Tout d’abord Jules est omniprésent dans le texte : son prénom apparaît cinq fois et nombreux sont les pronoms personnels ou adjectifs le désignant : « il », « pauvre amant », « ce jeune homme simple ». Cela montre que Jules contrôle ce passage et qu’il en est le personnage principal. La déterminationde Jules est exprimée tout au long du texte. Tout d’abord, on voit que le plan de Jules est travaillé puisqu’il étudie avec précision l’endroit de l’église où il doit se mettre pour espérer voir Hélène : « Jules choisit une place très apparente », le verbe « choisir » montre bien qu’il a réfléchie au déroulement de son plan. Ainsi il sait qu’il a tout intérêt à ce qu’on puisse le voir afinqu’Hélène ait des chances de se rendre compte de sa présence, donc fait tout pour être « remarqué ». Il troc son habit de brigand pour une « mise recherchée » afin d’être visible pour celle qu’il attend. On voit que Jules attend longtemps avant de voir son plan s’exécuter, grâce à l’utilisation de l’hyperbole « il passait sa vie » qui donne l’idée d’une attente longue et montre que Jules est impatient depouvoir voir Hélène. Le fait que Jules est une « mise recherchée » nous fait presque oublier son rang social d’origine mais cela nous est rappelé à la fin du passage lorsque le marchand désigne Hélène par « la femme du brigand ». Cette expression montre également que tout le monde est au courant de la liaison entre Jules et Hélène et l’appellation « femme » fait croire qu’ils sont mariés et que...
tracking img