Commentaire l'apprenti loup

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2791 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire sur L’apprenti loup – Proposition de corrigé

Le loup est un personnage récurrent des contes traditionnels et des œuvres pour enfants. Inscrit depuis toujours dans les histoires de l’homme, il terrifie et fascine à la fois : représentant du Mal, objet de terreur et de violence, ou, au contraire, symbole de liberté et d’indépendance. Parmi les albums destinés à la jeunesse,L’apprenti loup, écrit par Claude Boujon et édité par L’Ecole des loisirs en 1984, relate la quête identitaire réussie d’un loup quelque peu atypique. Son étude permet de dégager les caractéristiques de ce récit, les particularités du héros et de son parcours, ainsi que la portée de cette histoire.

Au premier abord, L’apprenti loup présente les caractéristiques principales du conte, en particulier duconte merveilleux, mises en lumière notamment par V. Propp et P. Larivaille. En effet, il commence par la formule liminaire traditionnelle « il était une fois » qui plonge le lecteur dans un monde imaginaire et merveilleux où les animaux peuvent parler, mais aussi dans un temps indéterminé et lointain. Les lieux où se situent les événements narrés sont également imprécis, comme le montre l’emploi del’article défini à valeur générique (« la mare », « la forêt », « la clairière »). De même, les personnages n’ont pas de nom et ne sont déterminés que par leur appartenance à une espèce (« le mouton », « les petits lapins ») ou à un groupe (« les animaux de la forêt »). La structure même de ce texte suit le schéma quinaire, certes constitutif de la plupart des récits, mais mis en évidence d’abordsur le conte par P. Larivaille. Ainsi, la situation initiale, à l’imparfait (« était », « aimait », « s’entendait »), présente le loup, personnage principal de l’histoire, dans un état d’équilibre heureux et nonchalant ; mais, cet équilibre est rompu par le changement de regard des autres personnages, ses amis de la forêt, sur lui ; rupture marquée par la conjonction de coordination exprimantl’opposition « mais », par les points de suspension et par le changement de double page. Ensuite, les diverses péripéties du loup, qui constituent la troisième étape du récit, sont soulignées par l’irruption du passé simple (« se sauvèrent », « regarda »,…) et ponctuées par des connecteurs temporels (« un soir », « alors », « puis »). Comme dans la plupart des contes, ces péripéties, où alternentaction et réaction, sont au nombre de trois: le loup est rejeté par ses amis et réagit en jouant à leur faire peur, puis il tombe dans un piège dont il est libéré par ces mêmes amis ; enfin, suivant les conseils d’un vieux lapin, il part à la recherche de lui-même. Le problème identitaire du loup trouve sa résolution dans la rencontre avec d’autres loups, quatrième étape du récit initiée par lalocution « jusqu’au jour où » et, comme la phase de déséquilibre, par des points de suspension et le changement de double page. Elle amène la dernière phase de l’histoire, la situation finale : le héros retrouve un équilibre ; il a terminé sa quête et a compris qu’il est loup.
Toutefois, ce texte présente des particularités qui lui confèrent une certaine complexité narrative. Tout d’abord, l’emploi del’embrayeur « depuis » couplé avec le présent (« sait », « est », « chasse ») dans l’exposition de la situation finale éloigne l’histoire narrée de sa référence indéterminée et passée, alors que tout le récit était auparavant conduit au passé, par l’alternance passé simple / imparfait. Cet emploi actualise le récit et le fait entrer dans le monde présent. En cela, ce texte renvoie aux contesétiologiques, comme les Histoires comme ça de R. Kipling, qui se terminent généralement par la formule « depuis ce jour-là » couplé avec le présent. Pourtant, il n’est pas possible de considérer L’apprenti loup comme un conte étiologique, puisque celui-ci a pour fonction de donner une explication sur un fait réel, par exemple la particularité physique d’un animal, valable pour tous les spécimens...
tracking img