Commentaire l'aventure ambigue

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1004 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cheik Hamidou Kane s’impose comme un des écrivains Africain incontournable. Dans L’aventure ambiguë parût en 1961, il expose une problématique consubstantielle a un Africain, a savoir ses valeurs traditionnels face au modernisme occidentale. Dans cette extrait, l’auteur a travers son personnage, le fou, porte un regard subjectif sur le monde qui l’entour, en l’occurrence une grande villeoccidentale. Dans un premier temps nous étudierons la focalisation le regard étranger que porte le narrateur sur cette ville occidentale puis il sera intéressant de voir la vision critique du personnage, plus précisément, le monde « déshumanisé ».
Le récit se construit autour de la description de l’occident vue par un Africains de culture totalement différente. Dans cette extrait il n’y a aucune prise deparole, cependant il est écrit a la première personne du sujet «  Je tournai la tête l1 ». De plus, si les dialogues sont inexistant, c’est principalement car personne ne désir lui adresser la parole « L’homme hésita puis, hochant la tète, poursuivi son chemin ».Le passage est totalement descriptif et toute pensées, actes, gestes ou perceptions se rapportes au personnage principale. Il n’en vapas seulement du personnage du Fou, L’auteur lui-même rapporte des faits vécu, et un aspect critique s’en ressort. Ainsi et a la manière de Voltaire dans les lettres persanes ou Micromegas, Hamidou Kane traite de l’indifférence, et de la découverte subjective d’un nouveaux monde.
Ensuite, l’auteur travail sur différents aspect de la description, en l’occurrence la vue subjective et la référence asa terre natale. Pour illustrer ces actions, il est vrai que l’être humains en général porte un jugement personnel sur chaque fait peu commun à son milieu habituel. C’est sur cette aspect qu’Hamidou Kane travail son personnage et le fait, pour chaque action inconnu une référence implicite a l’Afrique coranique d’où il vient  « Alentour, il n’y avait aucun pied(…) L’homme n’avait il plus de pied dechaire ? ». Mais il n’en a rien, la description la plus évidente et la plus controversé est celle de l’asphalte  « L’asphalte… Mon regard parcourait toute l’étendue et ne vit pas de limite à la pierre ».Les figures de rhétoriques sur l’asphalte donne une impression d’infinité de ses terres grises. Le narrateur parle même de « vallée de pierre » ces termes sont important, en ces seuls mots ontressent la subjectivité de la description et l’effroi du narrateur face a ce modernisme évident et terrifiant.
Subséquemment, on peut trouver un manque et une mise à distance ironique dans la description de cette ville occidentale. Par le biais de métonymie et d’hyperbole, l’auteur crée une distance caustique entre Le fou et les personnages de l’occident « Son dos carré se perdit parmi d’autre doscarré » de plus cela créer une distance vis-à-vis du personnage centrale permettant une description certes plus critiques mais plus complètes. Dans le décor, le personnage est mis de coté, en effet, il est de coté, dans le renfoncement d’une porte et regarde les choses se passer.
Pour parachever ce premier axe nous pouvons dire que le regard porté par le narrateur est totalement externe à laculture prédominante a l’endroit ou il est. Ont peut alors parler de regard étranger.

Etrangement on peut distinguer dans le comportement du Fou une lenteur culturelle mise en abyme par la rapidité du monde occidentale. On remarque que le personnage est toujours en retrait par rapport à l’action, tout le temps « en retard ». Le personnage est plus accès sur la description « il n’y avait aucunpied » ; « je n’avais pas vue un seul pied » ; « il m’était apparue », alors que les personnages occidentaux sont tout le temps dans l’action, en mouvement et ne prenne pas le temps pour parler avec le fou «  L’homme hésita, puis, hochant la tête poursuivit son chemin », il sont en action permanant et ne s’arrête pas, l’auteur dénonce aussi quelque part un aspect du conformisme occidental qui consiste...
tracking img