Commentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (802 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Ceci est un commentaire composé d’une scène de dénouement d’une des œuvres de A. Musset, On ne badine pas avec l’amour.
Cette scène est donc la fin de la pièce, on y trouve beaucoupde significations, à la fois comique et tragiques. Nous étudierons à travers deux axes principaux, le point de vue avec un dénouement comique de cette pièce, et d’une autre part, le dénouementtragique.
Cette scène, est celle ou les deux amoureux s’avouent leur passion, qui reste néanmoins impossible.

I - Un dénouement comique

A - Un renvoi constant à la cérémonie de mariage.

Lepassage de la scène de dénouement de la pièce commence par des paroles venant de Camille qui s’adresse à Dieu. C’est la première fois que Camille et Perdican s’avouent réciproquement leur amour, d’ailleurs« il l’a prend dans ses bras » , puis « l’embrasse ». Ces trois faits (la présence de « Dieu qui les regardes », le rapprochement des deux protagonistes, et le baiser) prouvent déjà une constanteréfèrence au mariage.
On peut même y trouver un quatrième fait qui serait le cri de Rosette, interrompant la cérémonie du mariage.

B - Le rapprochement des personnages.

On a donc les deuxpersonnages qui se prennent dans les bras, puis s’embrassent. On a également Perdican, qui tire la morale de l’histoire, sans tenir compte de Rosette, ni du rôle qu’ils lui ont fait jouer. Il parle d’abord à« je », puis à « tu » puis à « nous ». Ce changement de personne, provoque une fusion inconsciente des deux personnages, donc une fois de plus, un lien pur, le mariage. Malgré tout ces éléments, lesdeux personnages jouent un jeu depuis bien longtemps. Ils se comparent même a des enfants, et réalisent finalement que le jeu a assez duré comme ca et qu’il est peut être temps de passer aux chosessérieuses.
Les paroles de Perdican se dégradent au fil de la scène, débutant par des tirades presque lyriques, passant par des répliques sentimentales, et terminant par des réponses brèves,...
tracking img