Commentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (339 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION

Sujet : L’Europe : enjeu et théâtre de la guerre froide

SUJET II : COMMENTAIRE DE TEXTE

La crédibilité du système postulait que les cinq Grands, titulaires du droit de veto, enusent avec sagesse et modération et n’en abusent pas. On connaît le résultat : de 1945 à 1985, les Etats-Unis y ont recouru 42 fois, la Grande Bretagne 23 fois, la France 15 fois et la Chine 4 fois ;l’URSS détient le record absolu avec 116 veto. Après l’arrivée au pouvoir de Gorbatchev, la situation s’inverse entre 1986 et 1990 puisqu’on dénombre 3 veto français, 7 britanniques et 24 américains,mais aucun veto chinois ou russe.
Au total, on retiendra que l’Organisation mondiale, divisée par la guerre froide, paralysée par le veto, politisée à outrance par des conflits idéologiques opposantl’Est communiste à l’Ouest capitaliste sur de très nombreux sujets, n’a pas pu, su ou voulu assurer la paix internationale dans le monde. Plus de 130 conflits ont éclaté après 1945, rares sont ceuxdont l’ONU a pu favoriser le règlement ou sanctionner l’agresseur. Le recours à la force … interdit sauf en cas de légitime défense prévu par l’article 51 ou autorisé par le chapitre VII … n’a pascessé. Ces conflits extérieurs aux blocs ou intérieurs relevaient de deux thérapeutiques : les premiers étaient locaux, par procuration (Corée, Vietnam, Proche-Orient, Afrique), régulés et surveilléspar les deux superpuissances ; les seconds étaient considérés comme de vulgaires affaires intérieures qui ne regardaient pas les Nations Unies (affaires hongroise en 1956, tchèque en 1968, afghane en1979 ; Berlin en 1948 et 1961 ; interventions des Etats-Unis en Amérique centrale et dans les Caraïbes).
Les supergrands, par simple veto au Conseil de sécurité, avaient donc toute liberté pourempêcher l’ONU d’agir. Dans ces conditions, seuls les conflits mineurs avaient une petite chance d’être traités et réglés par l’Organisation mondiale.

Daniel COLARD,
Les Cinquante Ans de l’ONU, un...
tracking img