Commentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (559 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
.

Commentaire littéraire :

Ce texte est un extrait de L'Éloge de la Folie, qui est un essai du début du XVI ème écrit par Érasme pendant un voyage d'Italie vers la Suisse en cheval . C'estun auteur humaniste originaire des Pays-Bas et de plus particulièrement Rotterdam . A travers ses textes , Érasme fait passer des idées humanistes notamment sur le thème de l'éducation comme c'est lecas de l'extrait que nous allons étudier . Dans ce texte , nous allons d'abord développer la description que fais Érasme des écoles avant de développer le thème des maitres des écoles qui sonténormément critiquer pas l'auteur .

Tout d'abord, Érasme critique les écoles mais plus particulièrement les lieux où se déroule les classes : «Toujours affamés et malpropres dans leurs écoles ; quedis-je, des écoles ? Ce sont plutôt des laboratoires, ou mieux encore des galères et des prisons» . L'hyperbole « asphyxiés par la puanteur et l'infection » montre aussi que les endroits où on lieu lesclasse manque d'hygiène .
L'auteur parle aussi des mauvaises conditions de vie et de travail des élèves grâce à l'énumération : «Cette classe d'hommes serait assurément la plus malheureuse, la plusaffligée, la plus disgraciée des dieux, si je n'adoucissais les désagréments de leur misérable profession par le charme d'une espèce d'insanité » et à l'expression : «Cependant, la saleté où ils viventleur semble être du meilleur goût et leur puanteur exhaler la marjolaine » .
Nous voyons aussi que les élèves ont une surcharge de travail comme le souligne les hyperboles : « ils meurent de fatigue,sont assourdis par le vacarme »

Ensuite, Érasme ne décrit plus l'école en particulier mais les maîtres qui font les classes .Il écrit d'abord que les maîtres sont violents avec les élèves : « ilsépouvantent leurs marmots tremblants, qu'ils déchirent ces malheureux à coups de férule, de verges et de fouet »
De plus, l'auteur met en évidence que les maîtres ne se prennent pas très bien...
tracking img