Commentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2166 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Romain Gary, naît le 8 mai 1914 à Vilnius, en Lituanie. Il est issu d'une famille juive. Son père quitte prématurément le foyer, ce qui amène sa mère à l'élever seule.
A l'âge de quatorze ans, Romain Gary s'installe à Nice avec sa mère. Le climat est pesant en raison d'un antisémitisme et d'un racisme croissants en France. 
Sa mère dirige un hôtel, la pension Mermonts. Pendant ce temps, lejeune Romain étudie au lycée de Nice, sans toutefois être particulièrement brillant, à l'exception des matières littéraires. Dès 1931 et 1932, il obtient des prix de composition française.
Romain Gary déménage à Paris après un court passage par Aix-en-Provence. Il vient y « faire son droit ». Il obtient difficilement sa licence en 1938, tout en suivant une formation militaire.
Mais il passe déjàbeaucoup de temps à écrire, et publie à cette période ses premières nouvelles dans Gringoire, une revue qui basculera vers l'extrême droite par la suite. Gary s'en détachera alors.
En 1935, il est naturalisé français et appelé à faire son service militaire.
En 1938, Romain Gary est incorporé dans l'aviation. Deux ans plus tard, il sert dans les FAFL, les Forces aériennes françaises libres. C'est àcette exacte période que Romain Kacew choisit de s'appeler « Gary », car cela signifie « brûle » en langue russe. Il devient capitaine de réserve et est fait Compagnon de la Libération.
Après la guerre, Romain Gary devient diplomate. Cela l'amène à beaucoup voyager, en Bulgarie, en Suisse, à New-York, en Bolivie, à Los Angeles... tout cela jusqu'en 1960, année à laquelle il se détache duministère des Affaires étrangères.
Le prix Goncourt est un prix littéraire français récompensant des auteurs d'expression française, créé par le testament d'Edmond de Goncourt en 1896. La Société Littéraire des Goncourt fut officiellement fondée en 1902 et le premier prix Goncourt fut proclamé le 21 décembre 1903. Ce prix annuel est décerné au début du mois de novembre, après trois présélectionssuccessives, en septembre et en octobre, parmi les romans publiés dans l'année en cours. C’est dans un climat orageux qu'a été décerné le Prix Goncourt 1956 à Romain Gary pour son roman Les racines du ciel paru cette année aux éditions Gallimard. Ce roman expose une défense et une protection de la nature par l’intermédiaire de Morel, personnage central du roman, qui lutte au Tchad contre la chasse àl’ivoire. On parle pour la première fois d’un roman écologique. 

D'un point de vue familial, il épouse une écrivaine anglaise, Lesley Branch, et plus tard l'actrice américaine Jean Seberg, mais divorce des deux femmes. Il a un fils né en 1963, Alexandre Diego Gary.
Méprisé par la critique de son vivant, considéré comme auteur « réactionnaire » parce que diplomate gaulliste, Gary, qu'on ne cesse deredécouvrir aujourd'hui, fit avec l'épisode Émile Ajar un véritable pied de nez au Tout-Paris littéraire, notamment parce que le Prix Goncourt n'est en réalité attribuable qu'une seule fois.
Le 2 décembre 1980, Romain Gary se suicide d'une balle de pistolet dans la bouche. Il laisse une lettre à ses côtés, indiquant que son geste n'a « aucun rapport avec Jean Seberg », puisque son ex femme s'étaitaussi suicidée en septembre de l'année précédente.
Ce n'est qu'après sa mort que l'on a découvert que Romain Gary avait écrit plusieurs autres romans sous le pseudonyme d'Emile Ajar. C'est un parent proche, Paul Pavlovitch, qui avait assumé jusque là la paternité de ce nom. 
Or un roman du dénommé Emile Ajar, La Vie devant soi, a obtenu un prix Goncourt en 1975... Romain Gary est donc le seulécrivain à avoir reçu deux prix Goncourt ! Une étudiante de la Faculté de lettres de Nice aurait publié un mémoire avant cette révélation, dans lequel elle affirmait que Gary et Ajar était la même personne... mais elle n'avait pas été prise au sérieux à l'époque. Un complice, son neveu Paul Pavlowitch, a joué le rôle d'Emile Ajar auprès des médias, jusqu'à la publication du roman "Vie et mort...
tracking img