Commentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (701 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Candide Chapitre 3 : La guerre
De « Rien n’était si beau » à « jambes coupées »

Problématique: Quelles stratégies argumentatives Voltaire utilise-t-il pour dénoncer les horreurs de la guerre?L’écrivain et philosophe français, symbole des Lumières, nommé Voltaire a écrit en 1759 un conte philosophique prénommé Candide. L’extrait étudié « Rien n’était si beau » à « jambes coupées», provient du chapitre 3 de cette œuvre.
Nous allons voir entre autre quelles sont les stratégies argumentatives que Voltaire utilise pour dénoncer les horreurs de la guerre.
Nous étudierons commentVoltaire dénonce la guerre et ses atrocités puis l’ironie voltairienne.

Nous allons démontrer comment Voltaire dénonce la guerre et ses atrocités
A. Pour présenter le spectacle terrible de la guerre,Voltaire prend le masque de Candide :
- L’humour du premier paragraphe qui montre que Voltaire adopte le point de vue naïf de son personnage.
- L’admiration de Candide (« si beau, si leste, sibrillant, si bien ordonné »: Répétition de l’adverbe d’intensité « si » et accumulation des adjectifs mélioratifs, groupe quaternaire) montre le décalage entre la naïveté du personnage et la réalité desfaits. - La guerre est décrite comme un orchestre (L.2 : Trompettes, les fifres, les hautbois, les tambours).

B. Le narrateur touche la sensibilité du lecteur en présentant un tableau cruel :
-Vision hyperréaliste —› horreur, accumulation macabre de détails crus et anatomiques: « cervelles répandues », « bras et jambes coupés » et sans commentaire réel.
- Le bilan de la guerre est fait avecdes chiffres approximatifs : L‘adverbe «environ », le déterminant indéfini « quelques » et le substantif « trentaine de mille » ce qui montre que le nombre de morts importe peu.
- La rime en « é »des participes passés « égorgées, éventrées, brûlées » rythme l’horreur.

C. Voltaire montre l'absurdité de la guerre en soulignant le fait que personne ne sait pourquoi on se bat, à aucun...
tracking img