Commentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (965 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Illusions perdues sont parues en trois parties et publiées entre 1838 et 1943 par Balzac. Elles racontent les aventures de Lucien Chardon, jeune poète qui cherche à avoir une grande vielittéraire. Il monte donc à Paris espérant pouvoir y mené une vie aisée. Mais ce n'est qu'illusion, il ne connaît aucun succès, d'où le titre des Illusions perdues. Il revient dans sa ville natale, Angoulême enchemin il rencontre un Abbé qui lui propose un pacte.
Comment Balzac lie deux personnages différents ?
Un roman qui se compose d'une situation d'énonciation. Mais qui est à la fois un pacte entrel'Abbé Carlos Herrera et Lucien.

Cette situation d'énonciation est marquée par un dialogue entre l'Abbé et Lucien. D'une part, cette extrait fait intervenir deux personnages l'Abbé aussi appeléVautrin et Lucien. Malgré qu'il n'intervient pas il reste présent, « Lucien regarda » (l.6). On observe un jeu de pronom, « je » et « vous », la première personne renvoie à l'Abbé, la deuxième personne dupluriel correspond à Lucien. D'autre part, ce dialogue est en réalité un monologue car seul Vautrin parle. On relève des exclamations, « faites un effort de poésie ? » ligne 5 mais aussi ligne 6,l'Abbé interroge Lucien, ces interrogations qui reste sans réponse. De plus, l'extrait débute par des guillemets qui nous annonce que se sont les paroles de Vautrin, puisqu'il emploie la premièrepersonne. C'est une intervention orale car on retrouve « eh bien » (l.5 et 16) qui marque l'oralité. Malgré cette omniprésence de Vautrin, Lucien reste présent, « Lucien regarda » (l.6) mais de manière muet,il ne parle pas. Cette situation met donc l'Abbé en avant et Lucien se retrouve en retrait.

Il y a dans cette extrait une mise en abyme de la situation d'énonciation.On remarque une énonciationencadré. L'Abbé a pour rôle dans le roman de porté un message au Roi de France de la part du roi d’Espagne, Ferdinand VII. Le contenu du message nous est cité par des guillemets aux lignes 8 et 10,...
tracking img