Commentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (387 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La passion a été pendant longtemps tenue pour négative. L'étymologie même du terme a une connotation négative. Le terme passion en effet du latin patior, pati qui signifie souffrir, pâtir. Lespassions semblent donc s'opposer à nous de manière involontaire. La tradition philosophie les a souvent vues comme un obstacle à la liberté. La question semble sous ce jour paradoxale puisque la majoritédes philosophes ont conseillé et essayé de vivre sans passion. Mais justement si beaucoup ont essayé, c'est peut être parce que l'homme est un être de passion et qu'il est impossible pour lui de s'endébarrasser. La passion n'a-t-elle pas un aspect positif? N'a-t-il pas autre chose à faire avec les passions que de vouloir les supprimer?

La passion, c'est la vie. Pourtant il ne semble pas sifacile de se défaire d'une passion et c'est peut être pour cela qu'un grand nombre de philosophes a essayé de montrer une voie pour y arriver. C'est que la passion est inhérente à la nature humaine. Laréhabilitation des passions commence avec Descartes pour qui "elles sont toujours bonnes de leur nature", étant donné qu'elles ont une fonction naturelle qui est de "disposer l'âme a vouloir les chosesque la nature nous dicte utiles et à persister en cette volonté"( Traité des passions) De plus avec Hegel, la passion perd son caractère passif pour devenir une énergie spirituelle. En effet, toutel'énergie du vouloir y est rassemblée en un but. Le vouloir tend à une fin unique et y subordonne tout. Or c'est à ce prix que l'individu quelque chose de valable "l'homme qui produit quelque chose devalable y met toute son énergie". Prise dans ce sens , la passion est créatrice de l'histoire et de l'avenir. Sans elles, aucune action ne serait accomplie, elles sont le moteur de l'histoire. "Nousdevons dire d'une façon générale que rien de grand ne s'est accompli dans le monde sans passion"(Hegel, Leçons sur la philosophie de l'histoire) Pour Kierkegaard, "exister, si l'on n'entend pas là un...
tracking img