Commentaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2061 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le mariage de Figao Acte I scène 1 : l'ouverture

Introduction
Trois années ont passées depuis que le Comte Almaviva a épousé Rosine, devenu depuis la Comtesse. Figaro, le barbier de Séville, a beaucoup aidé le Comte a réaliser son mariage. Aujourd'hui Figaro à son tour doit donc se marier ce jour même avec Suzanne, la camariste(femme de chambre et confidente de la Comtesse). Figaro est entrain de mesurer la chambre que le Comte lui a donné ainsi qu'à sa future épouse.

Lecture

Annonce du plan

Etude :
I) Scène d'exposition: le décor

a) Différence entre Molière et Beaumarchais, qui donne de très nombreuses didascalies qui détaillent le décor >> cela montre le goût pour le spectacle visuel au XVIII ème siècle. On a dit pour cela que Beaumarchais était lecréateur de la mise en scène écrite. L'unité de lieu n'est pas respectée; mais TOUT se passe à Aguas Frescas, près de Séville.

b) Dans ce lieu d'ensemble >> plusieurs décors:
Là, on se trouve dans la chambre nuptiale de Suzanne et Figaro, c'est pour cela qu'elle n'est pratiquement pas meublée.
La chambre mesure environ 50m2, soit l'équivalent d'une scène de théâtre. On y trouve un fauteuil(qui servira de cachette à Chérubin et au comte > cette chambre est un lieu de passage: tout le monde va s'y retrouver). On remarque que le lit est absent > il est le symbole du mariage à venir, lieu du désir, de l'amour. On trouve un miroir où Suzanne se mire >> elle est coquette. Elle place ce bouquet de fleur d'oranger sur sa tête, symbole de chasteté et de mariage.

c) Le décorn'est pas décoratif, mais symbolique.
TOUT est essentiel.
La chambre se trouve entre les 2 appartements de la comtesse et du comte.
Le fait que la chambre soit située là souligne la séparation amoureuse du comte et de la comtesse, même si à l'époque c'était une question de confort de faire chambre à part. Ce lieu leur a été accordé par leurs maîtres >> marque de la dépendance des futursmariés vis à vis de leurs maîtres. Cette chambre n'est donc pas si intime que ça (on y entend la sonnette).
Non seulement Suzanne et Figaro sont logés d'office mais en plus ils sont meublés, et Figaro n'en est pas mécontent > utilisation d'un vocabulaire positif. Figaro n'est finalement pas si révolutionnaire que ça: il est content de la chambre > il accepte la dépendance, il ne remet pasen cause l'ordre social maître/valet.
Pour Figaro, tout est positif dans cette chambre, mais pour Suzanne, c'est le contraire: elle y voit un piège. Dans la didascalie du départ, Beaumarchais utilise le mot "démeublée", qui est dépréciatif.
Ils sont confortablement installés (le fauteuil est un fauteuil pour malade, il est donc confortable). Ce qui manque cependant est le luxe >> c'estce qui va marquer la différence entre la chambre des valets et celle des maîtres (cf. la comtesse dans l'acte II)
On note que le décor est très important et symbolique >> Figaro l'accepte, Suzanne y voit un danger.

II) Les bases de l'intrigue; présentation des personnages essentiels:

a) Dès le début, nous savons que nous sommes au matin des Noces.
Habituellement, le mariageTERMINE la pièce et n'est pas au centre de l'action. Ici la pièce commence sur le mariage, qui sera même le centre de l'action >> nouvelle forme d'aborder le texte.
De plus c'est le mariage des valets et non des maîtres comme dans les comédies "classiques".
Il y a cependant un obstacle: le comte a des vues sur Suzanne >> présentation d'Almaviva, grand seigneur qui s'ennuie.
Ondécouvre aussi Bazile, le maître à musique de la comtesse, le maître à chanter de Suzanne et l'entremetteur du comte.
Le comte a donné une dot à Suzanne, que Figaro avait considérée comme un cadeau pour lui. Suzanne lui fait comprendre qu'en faisant cela le comte achète ses faveurs: il veut rétablir le vieux droit de cuissage. Ca n'est pas un obstacle au mariage mais un obstacle au bonheur.
A la...
tracking img