Commerce equitable

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2796 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE COMMERCE EQUITABLE ET LE LABAL MAX HAVELAAR

Intro

I / Le commerce équitable

a) Sa définition

b) Ses principes

c) Ses évolutions

II / Le label Max Havelaar

a) Ses fondamentaux

b) Ses conséquences

c) Questions / Réponses

Conclusion

Intro

Ces deux dernières décennies, les échanges commerciaux internationaux se sont multipliés aux dépens despays du Sud, creusant les inégalités entre les hommes et menaçant l'équilibre planétaire. Le volume du commerce mondial est aujourd'hui 14 fois supérieur à ce qu'il était en 1950. Dans le même temps, la planète a perdu environ 30% de ses richesses naturelles. 1,3 milliards de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté (2$ par jour par personne). Des millions d'ouvriers et de petitscultivateurs des pays en développement vivent aujourd’hui sous le seuil de pauvreté. Dans le commerce international conventionnel, ces producteurs sont confrontés aux problèmes suivants : prix mondiaux des matières premières bas et fluctuants, manque de connaissance des marchés, manque de capital, rapports de force défavorables, grande dépendance vis-à-vis des intermédiaires. Cette situation pénalise lespetits producteurs du Sud et leur permet à peine de survivre. Le commerce équitable, en proposant un système commercial plus juste, centré sur le respect des droits humains, tente de rétablir l’équilibre et permet aux petits producteurs du Sud de sortir de la misère et de vivre dignement de leur travail.
L’idée première d’un commerce équitable envers les pays du Sud notamment vis-à-vis des colonies,apparaît au XIXème siècle avec Edouard Douwes Dekker (1820-1887), administrateur colonial en Insulinde, qui milite contre le colonialisme et pour le respect des travailleurs autochtones. Il écrit notamment un roman sur le sujet sous le pseudonyme de Multatuli dont le héros au nom familier, Max Havelaar, symbolise la révolte d’un citoyen contre l’injustice du système colonial de l’époque enIndonésie. Ce héros inspirera de jeunes catholiques néerlandais qui initieront un mouvement dans leur pays.

Un peu plus tard, au début du XXème siècle, John Maynard Keynes souligne le rôle capital joué par la consommation dans les grands équilibres macroéconomiques. Il soutient un mode de fonctionnement logique néolibéral dans une théorie du marché autorégulé, pur et parfait, ainsi que l’aidefinancière des pays riches envers les pays pauvres.
Selon les militants du commerce équitable (autrefois appelé alternatif), le marché pur et parfait n’existe pas dans la pratique. Le commerce international est neutre et c’est son utilisation au service des puissants qui est déviante. Ils dénoncent l’utilisation du libre échange au bénéfice des pays riches et des multinationales privées ainsi que lesmesures protectionnistes des gouvernements du Nord qui visent à préserver leurs industries et leur agriculture.
Cela peut paraître paradoxal par rapport à l’idée que l’on se fait du commerce équitable, mais ces militants défendent les valeurs libérales keynésiennes en souhaitant instaurer concrètement ce marché pur et parfait avec les conditions idéales qu’il suppose soit des agents qui maximisentleur profit, des usagers qui maximisent leur utilité et un contexte d’information et d’interaction optimale entre acteurs.
L’époque est alors au contrôle politique des colonies et à l’aide financière aux pays pauvres. Les militants du commerce alternatif pensent que l’aide économique internationale est inefficace, voire néfaste au développement des pays du Sud car elle peut être le fruit d’uncalcul intéressé, servant les intérêts géopolitiques des grandes puissances du Nord.
Après la Guerre Froide, l’intérêt des pays du Nord est de plus en plus tourné vers les pays qui représentent un intérêt géostratégique, commercial ou économique. Après la deuxième guerre mondiale, sous l’action des associations protestantes, un commerce direct avec les communautés économiques défavorisées des Pays...
tracking img