Commerce exterieur de la france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1138 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

Le déficit des échanges commerciaux de la France s'est contracté à 3,716 milliards d'euros en avril. C'est une baisse par rapport à mars mais le déficit reste à un niveau élevé. Sur 12 mois, il atteint près de 44 milliards d'euros. Le déficit commercial de la France s'est réduit en avril par rapport à mars, à 3,716 milliards d'euros contre 4,266 milliards le mois précédent.Ceci montre que le commerce extérieur français à encore de progrès à faire. On peut donc se demander quelles sont les forces et les faiblesses du commerce extérieur français.
Le terme de force peut être assimilé au terme atout, dans le sens d’avantages, ainsi nous verrons qu’est ce qui aidant la France pour son commerce extérieur. Le terme de faiblesses quant à lui est, ici, synonymed’handicap ou de défaillance. Il faut donc le comprendre comme un défaut qui peut changer si on s’en donne la peine.
Quelles sont les atouts et les handicaps du commerce extérieur de la France ?
Nous verrons dans une première partie, les forces du commerce extérieur français. Puis, dans une seconde partie, les faiblesses de ce commerce.

I) Les forces du commerce extérieur françaisLe commerce extérieur français à des forces. En effet, la France est assez performante dans plusieurs domaines. Tout d’abord, La France a acquis une position forte sur les marchés internationaux de produits de haute technologie. Avec l’Allemagne et l’Italie, elle figure parmi les grands exportateurs de biens d’équipement (notamment les équipements professionnels, l’électroménager,l’électronique grand public). Ces produits représentent plus de 40% des exportations françaises.  La France est aussi le pays d’Europe dont les exportations aérospatiales sont les plus conséquentes Elles représentent plus 5 % du total des exportations françaises, pour l’Allemagne et 1 % seulement pour l’Italie. Ils contribuent, selon les années, à 30 % ou 40 % de l’excédent commercial français. De plus, elleexporte plus de produits agroalimentaires que ses principaux partenaires européens. Ils représentent environ 6 % des exportations françaises, contre 3 % pour l’Italie et 2,5 % pour l’Allemagne et le Royaume-Uni. Cela explique toute l’importance que la France attache à la Politique agricole commune européenne (PAC : créée en 1962, par les 6 états membre de la Communauté Européenne Economique, elleà pour but d’augmenter la production alimentaire et la productivité agricole en Europe. Les agriculteurs touchent pour cela des subventions et des aides). Le tourisme français représente 10% du marché mondiale du commerce, il est donc très important dans le commerce extérieur français. Le tourisme en France représente plus de 7% du PIB, ce qui n’est pas négligeable. C’est l’un des principauxsecteurs qui recrutent en France car il y a un besoin continuelle de main d’œuvre.

D’autre part, la présence de la France de l’Union Européenne est une aubaine. En effet, la France réalise près des deux tiers de ses échanges avec des membres de l’UE (environ 65% des échanges français). Le client principal de la France est l’Allemagne, la France exporte un quart de ses exportations vers cepays. De plus, l'union monétaire, qui découle de l’UE a plutôt des effets positifs sur le commerce extérieur français. Les échanges dans l’Union Européenne sont facilités par le libre-échange possible dans cette zone sans barrières tarifaires. L’Euro, monnaie commune, à la moitié des membres de l’UE aide aussi à l’échange intra zone. De plus, les incertitudes liées aux variations des taux de changesont éliminées.

Répartition des échanges extérieurs français en 2006

Par ailleurs, le commerce extérieur français est en majorité, un commerce de produits similaires ; les produits importés sont les mêmes que les produits exportés, par exemple, Renault vend des voitures à l’Allemagne, qui nous vend des voitures Volkswagen. Le marché à donc évolué pour passé d’un...
tracking img