Commerce international

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3016 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
IHEC Licence Fondamentale en Gestion 1ère année Enjeux économiques contemporains
Notes de cours : Mondialisation 1 La mondialisation présente plusieurs enjeux pour l’entreprise. Elle a aussi plusieurs implications sur son environnement. Pour comprendre ces enjeux et les mutations de l’environnement de l’entreprise, l’on va souligner quelques aspects marquants de la mondialisation, les nouvellesconditions de développement de l’entreprise et les tendances dans la gouvernance économique mondiale – à travers les organisations économiques internationales-. Le processus de mondialisation La mondialisation est un processus. C'est-à-dire que c’est une dynamique et un mouvement qui s’achemine vers un nouvel état des relations entre les Etats et en voie de conséquence sur les entreprises et surle monde des affaires. Il s’agit d’un processus général qui comporte plusieurs volets, voire plusieurs processus reliés. Le premier d’entre eux est la libéralisation des échanges internationaux des biens et de services. Le mouvement de libéralisation des échanges est déjà ancien. Il a débuté aux lendemains de la fin de la seconde guerre mondiale. Les pays ont commencé à négocier le désarmenttarifaire (baisse des tarifs douaniers) avec le GATT (General Agreements on Tariffs and Trade), en différentes étapes (rounds). Le mouvement s’est accéléré avec la création de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) en 1995. Les pays membres (plus de 150) se sont entendus pour : 1. Eliminer progressivement les barrières non tarifaires à l’échange international, en particulier les quotas (lesrestrictions quantitatives) sur leurs importations respectives et remplacer ces barrières non tarifaires par des tarifs douaniers. Par exemple, si un pays autorise l’importation d’une quantité donnée seulement de produits textiles, il est amené à supprimer cette restriction quantitative et éventuellement à la remplacer par un droit de douane suffisamment élevé, s’il le veut, de manière à ce que sesimportations soient limitées dans les limites de la quantité qu’il s’est fixé. 2. Faire baisser progressivement ces tarifs douaniers pour réduire leur caractère dissuasifs de l’échange international. Les accords sont conclus pour le moment sur les échanges de produits industriels. Si on prend les années 1990, les droits de douane sur les produits industriels étaient en moyenne dans le pays signataires àenviron 35%. Ils sont actuellement à environ 20%. Ils vont continuer à baisser jusqu’à arriver probablement à environ 5 à 10%. 3. Eliminer les traitements de faveurs accordés par un pays à un ou plusieurs autres pays sauf dans le cas d’une zone de libre échange. Par exemple, des accords des années 1970 entre la Tunisie et les pays d’Europe permettaient à la Tunisie d’exporter les produitsindustriels sans pays des droits de douane. Dans l’autre sens, les produits industriels importés par la Tunisie d’Europe étaient soumis à des droits de douane. Ce traitement privilégié n’est plus possible depuis 1995. Car il est considéré comme une concurrence déloyale vis-à-vis des autres pays qui exportent sur l’Europe. Il fallait soit soumettre les exportations tunisiennes sur l’Europe à des droits dedouane soir enlever les droits de douane (progressivement) sur les produits importés par la Tunisie 1

d’Europe. C’est le premier choix qui a été retenu par la Tunisie et l’Europe et un zone de libre échange entre la Tunisie et l’Europe a été créée pour les échanges de produits industriels. Il n’y a plus de concurrence déloyale car les entreprises des deux groupes de pays sont soumises à laconcurrence mutuelle. 4. Continuer à négocier pour parvenir à des accords similaires concernant les produits agricoles et les échanges de services. Les négociations vont prendre quelques années encore. Mais la tendance est vers la libéralisation aussi des échanges pour ces produits. 5. Garder la possibilité de soumettre quelques produits à des restrictions mais à titre exceptionnel. Ces exceptions...
tracking img