Commerce international

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 41 (10233 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Continentalisation
Cahier de recherche 2000-04 Avril 2000

L’ALENA CINQ ANS APRÈS : UN BILAN CRITIQUE
Dorval Brunelle

Groupe de recherche sur l'intégration continentale
Université du Québec à Montréal Département de science politique C.P.8888, succ.Centre-ville, Montréal, H3C 3P8

http://www.unites.uqam.ca/gric/

2

Dorval Brunelle

(*) Ce texte a été présenté au Séminaire de larentrée 1999-2000 de la Centrale de l’enseignement du Québec, le 18 août 1999. Quelques extraits sont diffusés dans le document Le Québec et la mondialisation , publié par le Bloc Québécois.

L’Alena cinq ans après

3

Pour comprendre le cadre actuel de l’économie mondiale, il faut remonter en arrière et rappeler que, tout au long de la Guerre froide, le monde était demeuré partagé entretrois grands blocs, l’Ouest, l’Est et le Tiers-Monde. Deux de ces blocs s’opposaient de manière forte aux niveaux politique, idéologique et économique, alors que tous les pays étaient compromis dans cette trichotomie, comme l’a appelée l’économiste Ernest Preeg. Si les deux grandes puissances assuraient leur prépondérance à l’intérieur de leur propre bloc, elles n’en cherchaient pas moins àétendre leur hégémonie auprès des pays non-alignés, tandis que, tour à tour, l’Inde, la Chine, voire le Mexique, ont cherché à agir en tant que porte-parole du Tiers Monde. Cependant, au-delà de cette trichotomie, il n’y a pas d’homogénéité à l’intérieur même des blocs. Bien au contraire, non seulement les pays de l’Est sont-ils divisés entre eux, comme l’illustre les cas de la Yougoslavie ou de laChine, pour ne citer que ces deux-là, non seulement les pays du Tiers Monde le sont-ils également, mais les pays capitalistes le sont aussi puisque l’Ouest est subdivisé en trois ensembles composés à l’époque de l’Amérique du Nord, moins le Mexique, de l’Europe des Six et, enfin, du Japon qui ne constitue pas à proprement parler un bloc. L’auteur cité plus tôt a pu ainsi écrire que, si le mondevivait sous l’empire d’une trichotomie, c’était la tripolarisation qui caractérisait au mieux l’espace capitaliste, une tripolarisation qui avait connu un début d’institutionnalisation avec la mise sur pied de la Commission Trilatérale en 1973 à l’instigation du président de la Chase Manhattan Bank, David Rockefeller. Quoi qu’il en soit, cette distinction toute simple nous permet de saisir ce qui sepasse avec la fin de la Guerre froide, alors que nous assistons à l’effondrement de la division de premier niveau et à une véritable permutation à partir de laquelle la division du monde capitaliste en trois, c’est-à-dire la tripolarisation, s’impose désormais auprès de tous les pays. Depuis lors, en effet, nombre de pays qui faisaient partie du bloc des pays socialistes ou du Tiers Monde sontengagés dans une véritable course à l’intégration à l’intérieur de l’une ou l’autre des trois régions ou espaces capitalistes. Ceci dit, la permutation de ces niveaux entraîne un certain nombre de conséquences majeures et déterminantes que nous allons relever rapidement. La première, c’est que la fin de la Guerre froide marque l’affirmation des États-Unis en tant que puissance hégémoniqueincontestée. Parallèlement, l’économie de marché émerge de plus en plus comme un mécanisme incontournable de production et d’allocation des ressources, avec le résultat que le libéralisme dans sa version la plus classique et critique vis-à-vis de l’intervention publique, ce que l’on désigne comme le néo-libéralisme, s’impose désormais comme la seule idéologie et la seule pratique aux niveaux internationalet national. La deuxième conséquence de cette permutation des niveaux, c’est que les échanges tendent de plus en plus à se concentrer à l’intérieur des trois pôles développés de l’économie mondiale. Une troisième conséquence, enfin, c’est que la mondialisation, dans sa forme actuelle en tout cas, est portée par une conjonction entre trois acteurs, les gouvernements centraux, les organisations...
tracking img