Commerce international

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 40 (9916 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commerce international cours N°1
40% partiel, 40% recherche, 20% participation
= « échange », « dimension interculturelle », « territoire », « délocalisation »…

= Le CI regroupe toutes les opérations d’échanges de biens, servies sur la marché mondial.
Il concerne les pays producteurs de biens ou services destinés aux marchés étrangers.
Correspond à l’ensemble des flux de marchandises(biens) et au sens large de services entre les espaces économiques nationaux
(NB : les flux de services sont pris en compte car leur part progresse rapidement dans les échanges internationaux (le transport, le tourisme et les services aux entreprises).

Réflexions
Pourquoi les nations échangent-elles entre elles ?
les pays on besoins des produits des autres, du à la spécialisation des nations.
LeCI constitue un moteur ou un frein à la croissance ?

Ne contribue-t-il pas à la perte d’autonomies des Etats ?

Les échanges des capitaux relèvent-ils du CI ?

I. La vision macro-éco des échanges

Débat théorique
Le moteur de la croissance permettant à tout pays de se développer ( à l’image, par exemple, des NPI asiatiques).
Vs.
Un facteur négatif sur certains pays(marginalisation des PVD), sur certains secteurs (disparition de secteurs traditionnels tels que le textile en France), ou bien encore sur l’emploi (hausse du chômage)…prônant alors le recours à des mesures protectionnistes.

Le CI est un moyen qui a du pour et du contre, il suppose qu’on vend à l’étranger ce dont on ne vend pas en France,

Le debat économique
la fonction du commerce est de faire circulerles biens et les services et de participer à la division du travail
Pour que le commerce ait une incide sur les PIB il faut qu’il provoque une spécialisation des économies (Théorie de Ricardo – Vin portugais / drap anglais).
L’équilibre coopératif du commerce international est un équilibre constructif (, l’équilibre concurrentiel du commerce international est un équilibre destructeur(délocalisation, et crée en+ une concurrence local)

Les Indicateurs
Le CI se mesure par les flux (exportations et importations) de marchandises et de services.
Ces flux peuvent s’établir à différents niveaux : entre un pays et le reste du monde, entre des zones, au sein d’une même zone.

La balance commerciale
C’est un compte statistique qui enregistre les exportations et importations demarchandises (biens) entre un pays donné et le reste du monde.

Le solde commercial
Le solde commercial correspond à la différence entre les exportations et les importations ; ce solde nous éclaire sur les performances commerciales du pays

Les statistiques

La France en 2010, des stats contrastées
* Un déficit de 4,180 milliards d’euros (continu depuis 05/04).
* Un net rebond desexportations au premier semestre 2010 (+10% / au premier semestre 2009)
Lié aux bons résultats de :
* L’aéronautique,
* De l’automobile,
* Des biens intermédiaires (chimie et métallurgie)
* Des biens d’équipement,
* De l’agroalimentaire
* Des produits pharmaceutiques.

Environnement international

Les facteurs de développement des échanges
* Les organisationinternationales
* Banque mondiale
* Centre du commerce international (CCI)
* Codex Alimentarius (FAO/OMS°
* Conférence des nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) (a de très bonne stats, qui vont surement être traité en cours)
* Convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV) (situé à la FAO)
* Fond monétaire international (FMI)* Organisation des Nations Unies
* Organisation de coopération de développement économique (OCDE)
* Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)
* Organisation internationale du travail (OIT)
* Organisation mondiales du commerce (OMC)
* Organisation mondiales des douanes (OMD)
* Organisation mondiales de la propriété...
tracking img