Commerce

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1212 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Êtes-vous fait pour la pub ?

E

levés aux spots de pub au moins autant qu’au Banania, nous sommes tous des enfants de la pub pour qui un ami au petit déjeuner s’appelle forcément Ricoré et le paradis a un vague goût de Bounty. La publicité s’inspire des grandes tendances de société pour nous offrir des slogans parfois difficiles à oublier. Qu’on l’adore ou qu’on la déteste, elle est devenueaujourd’hui un élément culturel qui accompagne la vie autant qu’elle essaye de l’influencer et elle va même jusqu’à puiser dans nos interrogations existentielles. Mais derrière un slogan percutant,une image soigneusement travaillée,un spot télé ou radio marquant, se cachent toute une industrie et des professionnels beaucoup moins connus que l’appétissant fruit de leur labeur.Alors, si les métiersde la publicité vous intéressent aussi, pourquoi ne pas y tenter votre chance, puisque « 100 % des gagnants » l’ont fait…

G

PAILLETTES ET PÉPÈTES : LES QUATRE IDÉES REÇUES
Beaucoup de clichés et pas mal d’idées fausses circulent sur la profession, apparus, il est vrai, en un temps où la publicité vivait son âge d’or et où un petit jeune avec du bagout pouvait facilement y faire son trou.Mais les temps changent. Récession économique, chômage, mais aussi passage aux
7

trente-cinq heures et une certaine remise en cause du secteur ont modifié la donne. Méfiez-vous donc des idées préconçues.
1 : Dans la pub on gagne beaucoup d’argent

Il serait plus exact de dire que dans la pub on « peut » gagner beaucoup d’argent.Mieux vaut tout de même savoir que cela peut commencer très bas.« Il y a beaucoup de juniors payés au SMIC, il faut le dire », insiste ce créatif dans une grosse agence. Par ailleurs, les stages, nombreux et obligatoires pour se faire une place en agence sont rémunérés au minimum syndical (30 % du SMIC). Malgré tout, les salaires moyens observés dans la profession (voir le tableau page 19) sont plutôt encourageants.Tout dépendra donc du type d’agence et dutype de poste occupé, mais selon les cas, les écarts de salaires peuvent être assez grands.
2 : Il faut se battre pour réussir

« Un métier ou il faut savoir jouer des coudes », « mieux vaut savoir jouer le jeu et flatter les ego des grands »,« entretenir ses réseaux et une bonne dose de culot »… voilà quelques remarques et conseils glanés au hasard des rencontres avec des professionnels aimantleur métier tout en restant réalistes sur son exercice. Il faut donc vous attendre à devoir vous battre un peu pour vous faire une place (un peu comme partout) et pour progresser. Mais pas besoin de vous transformer en requin. « En agence, c’est sûr qu’il y un poste en haut et 50 personnes en bas qui espèrent y accéder un jour, explique ce publicitaire,mais il y aussi des moyens d’arriver à bienfaire son métier, en restant fidèle à ses valeurs et à ses aspirations et d’y réussir »,assure-t-il.
8

3 : On n’a pas d’horaires

Pas faux, mais dans les grosses agences, la mise en place des trente-cinq heures a fait évoluer les choses, comme dans beaucoup de grandes entreprises.Alors, oui il arrivera aux publicitaires de passer de longues soirées à boucler des projets, mais ils pourrontrééquilibrer leur temps de travail à d’autres moments. Ce qui leur permet d’être d’autant plus performant sur le long terme.
4 : C’est paillettes et champagne tous les jours

G

« C’est vrai que la publicité est encore un métier un peu glamour, reconnaît le directeur d’une toute jeune agence de pub. Quand tu bosses pour Coca-Cola ou que tu vas tourner une pub en Afrique du Sud avec LaetitiaCasta,forcément il y a une part de glamour, ça fait un peu rêver. Mais, par ailleurs, c’est un métier comme les autres, avec des contraintes très importantes, notamment sur le plan financier. Il y a des marges à respecter et il faut une grande part de rationalité, peut-être justement pour compenser le côté paillettes. » Profitez donc des paillettes mais ne perdez pas de vue que vous êtes là avant...
tracking img