Communication air france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1985 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse publicité « Flying Blue » de AIR FRANCE- KLM

TRAVAIL 1 : ANALYSE

Il s’agit d’une publicité tirée de la campagne d’Air France et KLM pour leur programme de fidélisation commun « Flying Blue ». Le but de cette campagne de publicité est de montrer la fusion des deux compagnies Air France et KLM, autour d’un programme de fidélisation commun « Flying blue ». Au niveau du contexteconcurrentiel, Air France et KLM sont en concurrence directe avec les autres compagnies aériennes qui possèdent ou non un programme de fidélité pour leurs clients. Air France et KLM sont en concurrence avec les autres compagnies, notamment sur le plan de la relation client.
Au niveau de la publicité en elle-même, il s’agit d’un visuel à blanc tournant qui se lit de façon circulaire, en partant del’homme qui fait une roue sur le sable. Au niveau de la composition de ce visuel, le visuel se compose en deux parties. La première partie est constituée d’une ligne verticale et d’une ligne horizontale qui se rejoignent en une croix rouge, et qui forme un cadre pour la photographie. On imagine que la croix rouge symbolise la fusion entre Air France et KLM. Au dessus de la ligne horizontale du cadre, dansle bandeau supérieur se trouve les deux logos des compagnies qui sont séparés bien distinctement. Dans le cadre qui est formé par les différentes lignes, se trouve un visuel représentant un homme en costume, cravate en train de faire une roue sur une plage. Ce visuel s’accompagne du nom du programme de fidélisation en bleu « Flying blue », mais aussi d’une accroche en rouge «  The quickest way towhere you really want to be ». Mais ce visuel, pose la problématique suivante « Comment se distinguer de la concurrence et symboliser la fusion de deux grands groupes Air France et KLM en mettant en place un programme de fidélité commun FLying Blue alors que ses deux grandes compagnies sont en concurrence avec de nombreuses compagnies possédant leur propre programme de fidélité ? ».
Nousverrons, dans un premier temps, que l’annonceur va faire en sorte que la cible d’Air France KLM se reconnaît dans le visuel en exposant des éléments permettant cette reconnaissance mais aussi de la reconnaissance des annonceurs , et dans un deuxième temps, tous les éléments qui montrent que le client et les compagnies sont récompensées de différentes manières, grâce au programme de fidélité Flying Blue.Premièrement, sur ce visuel, on peut voir certains éléments qui permettent la reconnaissance soit d’Air France et KLM, soit de la cible de ses deux compagnies. Tout d’abord, on peut voir qu’il y a un certain nombre d’éléments qui nous montrent quels sont les annonceurs pour ce visuel. On distingue très rapidement les deux logos : Air France et KLM, qui sont des logos complexes car ils sontconstitués de signes alphanumériques et d’une forme iconique. Pour Air France, l’icône est un trait en gras, coupé en plusieurs endroits et qui reprend les couleurs du drapeau français. Pour Klm, il s’agit d’un logo en bleu clair, avec une couronne royal de représenté. La seule similitude entre ces deux logos est le fait qu’ils sont tous les deux suivis du logo Skyteam. On peut donc faire lerapprochement entre ces deux compagnies et donc deviner la fusion. De plus, le fait que le visuel soit un visuel à blanc tournant permet de bien caler les deux logos des deux compagnies et permet une certaine affirmation des deux compagnies. Les deux logos sont bien dispersés dans le visuel, mais sont à la fois rapprochés par les lignes horizontales et verticales qui se rejoignent pour former une croixrouge. On imagine que la croix rouge représente la fusion entre Air France et KLM. Aussi, ce visuel est formé de beaucoup de lignes, et notamment beaucoup de lignes droites qui évoquent la force, la stabilité, la tranquillité, la sécurité… Sans doute, des valeurs que veulent faire partager Air France et KLM en fusionnant. Les deux compagnies utilisent donc une fonction expressive, c’est-à-dire...
tracking img