Communication de masse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3329 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Communication de masse

Les origines de la communication de masse

La communication de masse ne se résume pas seulement à un grand nombre, elle fait appel à des dispositions particulières, à un support et à celui qui reçoit.
Cela signifie que le sujet fait partie d'un groupe, il se fond dans ce collectif, il y a une perte de l'individualité. Cela va modifier les comportements, lesattentes d'un individu.
Evoquer la communication de masse suppose la perte d'identité d'un sujet, du fait que le message qui lui est proposé tient compte, non pas de son individualité mais de son appartenance sociale.
L'autre caractère serait le caractère peu organisé de la communication de masse, ainsi elle est incapable à mener une action. La masse réagit plus avec l'affectif que le raisonnable.Cette masse est composée d'un agrégat d'individus qui vivent dans une relation d'anonymat les uns par rapport aux autres.
La société de masse est donc liée à deux caractéristiques:
La forme des relations sociales qui unissent les individus.
Le type d'ordre social existant.
Au 19ème siècle, l'ordre social existant est qualifié par les chercheurs comme un ordre dans lequel le contrôle socialest très faible.
Du fait des transferts de population, ces individus ont quelque peu perdu leur repère (moins de contrôle parental, religieux etc...).
Cette société aurait perdu ses repères car elle aurait perdu ses repères de consolidation.
De ce point de vue avec l'exode rural, on peut parler d'un certain détachement du milieu d'origine. Cette perte de repères est donc en rapport avecl'évolution de la société contemporaine.
Les « mass' médias » viennent compenser cette perte de repères.

Cette perte de repère va amener l'individu à passer un temps accru au travail. On a donc une perte de contrôle par le temps: les gens n'ont plus de temps et les médias vont compenser cette perte grâce à un certain divertissement.
Cette perte de liberté à pour conséquence que les individus sontprêts à être asservis par les médias de masse.
C'est cette perte de temps et de repère, compensée par les médias de masse qui est la conséquence de l'asservissement d'un individu à une société selon les intellectuels du 19ème siècle.
Les médias de masse diffusent des messages au plus grand nombre d'individus possible, ainsi chacun à accès au même type d'information. Ainsi on s'inquiète de la perted'une certaine richesse culturelle de la société par l'annihilement des différences.

A partir du milieu du 19ème siècle vont arriver dans l'espace public les grands quotidiens qui ont pour objectif de vendre au plus grand nombre et donc qu'un nombre important d'individus aient accès à cette presse.
Pour se faire, il faut une baisse des coûts en insérant notamment des publicités dans lesjournaux. Cette presse est donc en passe de devenir un enjeu financier important.
Le premier journal opérant cette révolution est « la presse », qui sera vite concurrencé par d'autres. On met donc à disposition une information peu coûteuse, ainsi qu'un système d'abonnement.
Avec cette presse, on quitte l'élitisme de l'information, on a une volonté marchande et démocratique.
Cette stratégie se soldepar un succès, les lecteurs affluent et ils le font d'autant que ces grands quotidiens ne les attendent pas, ils vont les chercher.

De plus, l'évolution des moyens de circulation est à prendre en compte. On achemine les journaux au plus grand nombre grâce aux réseaux ferrés de plus en plus performants.
En matière de fabrication de l'info, on a à cette période la mise en place des agences depresse Havas en 1835, Wolf en 1849, Reuter ou AP en 1848).
Les agences européennes sont de suite créées avec une vision internationale. Ainsi on à dès le début l'idée que l'information doit être la plus élargie possible.
Ces évolutions sont tout de même accompagnées par une régulation de la part des États.

Le lecteur va être sollicité et fait partie d'une démarche concurrentielle. Il faudra...
tracking img