Communication interne - analyse fil in the air

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2821 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Devoir sur le film In the Air
-------------------------------------------------


1 – QUESTIONS SUR LE FILM

* Méthode de licenciement n° 1 :

La société fait appel à une entreprise qui embauche une personne à plein temps, chargée d’annoncer aux salariés leur licenciement. Le licenciement n’est pas notifié par la Direction desRessources Humaines interne à l’entreprise, mais par une personne extérieure, qui ne connait pas les salariés en question.

L’entreprise en question profite d’une des crises les plus traumatisantes qu’est connu les Etats-Unis, les secteurs de l’immobilier et de l’automobile connaissant de réelles difficultés. Cette crise représente une véritable opportunité pour l’entreprise qui voit en elle son« gagne pain ». Elle emploi 23 salariés qui sont sur les routes au moins 250 jours par an pour seule mission d’apporter la mauvaise nouvelle à des salariés.

Un homme, Ryan Bingham, résidant à Omaha (USA) est employé par cette société et passe son temps dans les airs à se déplacer pour aller d’entreprises en entreprises, licencier des salariés. En un an, il a ainsi parcouru la planète pendant 322jours afin d’accomplir sa mission. Dallas, Omaha (sa ville), St Louis, Whichita, Kansas City, Tulsa, Des Moines, Miami, Detroit, Milwaukee, Omaha, Chicago, sont quelques-unes des villes qu’il a parcourues aux Etats-Unis dans le cadre de son travail.

L’avantage que présente cette première méthode de licenciement réside dans la possibilité d’échanger avec la personne licenciée, lui remonter lemorale. Dans son travail, Ryan tient un discours positif, en présentant le licenciement comme un renouveau, l’occasion de changer de carrière et encourage les licenciés à penser dans ce sens.
La personne licenciée quant à elle à en face d’elle une personne compréhensive et compatissante.

* Méthode de licenciement n° 2 :

La deuxième méthode de licenciement prend deux formes.
Dans unpremier temps, l’entreprise spécialisée dans les licenciements innove et utilise les nouvelles technologies pour des licenciements virtuels, par le biais de webcams interposées. Licencier un salarié peut désormais se faire à distance, de chez soi.

Cette méthode présente un avantage certain pour les entreprises, à savoir que plusieurs licenciements peuvent être effectués dans la journée etpour le prix d’une connexion ADSL uniquement. Ainsi, 85 % du budget transport est réduit. Cette méthode ne nécessite plus de déplacements et les frais qu’ils engendrent. Le travail peut être effectué à domicile et permet de concilier travail et vie de famille.

Dans un second temps, l’entreprise spécialisée dans les licenciements expérimente également le licenciement virtuel par webcamsinterposées mais tout en étant dans la pièce à côté du salarié.

Les deux formes que prend cette méthode permettent à la personne qui licencie de moins ressentir la détresse des salariés, de rester objectif dans ses propos et de moins ressentir de compassion envers les salariés licenciés.


Pour comprendre en quoi ces deux méthodes de licenciements ne répondent pas aux enjeux de la communicationinterne en situation de crise sociale, il convient d’en rappeler les termes.

* Les enjeux de la communication interne en situation de crise sociale :

En situation de crise et plus particulièrement lorsqu’elle est de nature sociale, il faut veiller à comprendre et anticiper l’émotion collective des salariés à l’annonce de licenciements, en établissant un plan social. Toute la difficultéde celui-ci réside dans la cohabitation entre deux facteurs qui s’opposent : l'un rationnel, qui est la justification économique de ce plan et l'autre, émotionnel, que constitue le choc des collaborateurs à l'annonce d'une telle nouvelle.

Le plan social se prépare en amont au sein de l'entreprise afin que la communication interne, tout en répondant aux obligations légales soit emprunte...
tracking img