Communication interne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1680 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
I. Définition de la communication dans la GRH
II. Les types de la communication dans la GRH
III. Les objectifs de cette communication
IV. Les outils utilisés par cette communication
V. Des facteurs clés pour la réussite de votre programme de communication.
Conclusion

Introduction

I) Définition de la communication dans

La communication dans la GRHconstitue une composante essentielle du bon fonctionnement des entreprises et organisations, Les salariés forment le public central de cette communication qui a pour but de compenser la distance qui se creuse entre les hommes et les structures au sein d'une entreprise (accroissement de la taille des entreprises, décentralisation, délocaliser, spécialisation d'un service...).
"Communiquer"veut dire "mettre en commun, être en relation". il n'y a pas au départ de rêve commun.
"Toute personne qui vit dans une organisation s'en forge une représentation, progressivement et au fil du temps, et en retour, cette précieuse invention qu'elle nomme organisation, lui permet de donner une signification aux événements qui surviennent": la difficulté des membres d'une entreprise à communiquer.L'origine de cette difficulté tient à la méconnaissance de l'autre, en tant que personne et en tant que représentant d'une fonction
On distingue habituellement :
- la communication dans la GRH qui est dirigée vers les salariés de l'entreprise.
- la communication externe qui s'adresse à l’environnement extérieur de la société.

II) Les types de la communication dans la GRH

On distinguetrois types de la communication dans la GRH
1. La communication descendante.
2. La communication ascendante.
3. La communication transversale.

1. La communication descendante :

La règle du jeu de la communication interne est de fédérer les membres du personnel. Dans ce but, on communique la politique de l'entreprise, ainsi que les contrats d'objectifs au sein de chaque unité.
 
Dans cecontexte, la rétention ne peut pas être acceptée. La communication doit être active : dès qu'une information est fiable à 90 %, il ne faut pas avoir peur de la communiquer.
 
La première difficulté est d'accepter d'être humble, de ne pas croire qu'on va tout résoudre grâce à la communication.
 
La deuxième difficulté consiste à admettre que la communication est un moyen et non une finalité.
 Une autre difficulté serait de croire que le but premier de la communication est de convaincre. Il est, de créer la cohésion dans l'entreprise autour des choix de management et de politique sociale.
 
Tout le monde essaie de faire de la communication, mais il ne faut pas confondre communication et information. Il est possible d'informer un grand nombre de personnes, mais communiquer vraimentne peut se faire qu'en petits groupes.
 
* Utilité de la communication

Une structure pyramidale centralisée entraîne une communication seulement descendante. La délégation, la décentralisation, induisent une communication qui est beaucoup à la charge des responsables locaux. Le service central de la communication a alors un rôle important de soutien aux hiérarchiques qui ne sont paspraticiens de la communication.

2. La communication ascendante :
La communication ascendante permet à chacun de s'exprimer et ainsi de se situer dans l'entreprise.

3. La communication transversale :
Il s'agit des liens entre les unités. Sa qualité est liée à la qualité du management. Le but est d'éviter de faire remonter tout problème relationnel jusqu'au sommet, afin de gagner du temps et del'efficacité.
La difficulté est de faire confiance au niveau choisi pour résoudre le problème dans ce domaine délicat des relations humaines.
 
L'information ne concerne que ce qu'il faut savoir pour agir. Il s'agit d'ordres, d'instructions, de renseignements, de données. Les systèmes d'information sont entièrement du ressort de l'activité techno économique. L'information est ce qui sert à...
tracking img