Communication nerveuse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (440 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
COMMUNICATION NERVEUSE
CONNAISANCES EXIGIBLES
1Communicaton
nerveuse
 La communication nerveuse se manifeste par des combinaisons de signaux électriques
enregistrables constituant des messages.Ces messages sont rapidement propagés dans un
seuls sens par des chaines de neurones, cellules spécialisées connectées entre elles.
 Les corps cellulaires sont regroupés dans les centres nerveuxet les ganglions nerveux. Des
fibres nerveuse relient les centre nerveux ente eux et aux organes périphériques.
 Les neurones communiquent entre eux par des synapses. A leur niveau, l’associationneurotransmetteur récepteur assure la transmission des messages
2Modulation
du message nerveux : enképhalines et récepteurs opioïdes
 La transmission des messages nerveux peut être modulée par despeptides tels que les
enképhalines ou morphines endogées, qui agissent à différents niveaux du système nerveux
central.
 Dans la corne dorsale de la moelle épinière, les enképhalines interviennentau niveau des
neurones nociceptifs. Les enképhalines sont libérées par des inters neurones spécialisés.
Elles vont se fixer sur des récepteurs spécifiques localisés dans la membrane des neuronespost synaptiques. Ils inhibent ainsi la transmission des messages nociceptifs vers le cerveau.
 Dans le cerveau, la fixation des enképhalines sur les récepteurs opioïdes des neurones
modulateursprovoque la levée de l’inhibition qu’ils exercent sur l’activité des neurones
dopaminergiques. Par voie de conséquences, cette levée d’inhibition entraine une sécrétion
accrue de dopamine qui contribueà la sensation de plaisir.
3Modualtion
de l’activité synaptique par des molécules exogènes : un exemple, la morphine.
 La morphine, en se fixant sur es récepteurs opioïdes localisés sur lesneurones de la corne
dorsale de la moelle, est à l’origine d’une puissante activité analgésique qui n’entraîne pas de
dépendance. La morphine et ses dérivés de synthèse comme l’héroïne peuvent être à...
tracking img