Communication non verbale communication de masse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2976 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La com non verbale se base sur des éléments communs à chacun d'entre nous. Pour
comprendre se schéma de com il faut accepter l'idée que " Nous sommes programmés avec des séquences qui se reproduisent et qui régissent nos modes de fonctionnement." Une fois cette notions acquise nous accepterons l'idée qu'induit par notre inconscience la communication entre être humain, à ces plus fines couche,est équivalente au fonctionnement d'un ordinateur. Si tel est le cas il est alors possible de comprendre et d'utiliser le système de communication de l'inconscient.

La communication non verbale complete le message auditif. Les silences, les gestes, les postures, les expressions facials, le ton de la voix, rythme de l'élocution, style vestimentaire, maquillage.. autant de parametre trop souventignorer. L'anyalyse de cette communication nous permet de rendre compte de sentiment, d'émotions, de valeur difficilement qualifiable et quantifiable.
Sentiments émotions valeurs, des thermes qui sont une mane à l'image d'une marque et notament dans l'univers du Luxe. La publicité de nos jours se targue de vendre du réve, alors pourquoi ne pas utiliser la communictaion non verbale dans le butde provoquer un element inconscient chez le potentiel consommateur qui lui impulsera l'achat? Comment alier ces deux parametre?

La communication non-verbale est définie par Martin Winckler comme "le fait d’envoyer et de recevoir des messages sans passer par la parole mais au moyen des expressions du visage, des postures, des gestes, de bruits divers. Les choix vestimentaires, la coiffure, laposition du corps, le maquillage, les mimiques sont tous des éléments de communication non verbale".
Ferdinand de Saussure (1857 - 1913), fondateur de la linguistique, distingue formellement les signes liés au langage (parole) et les autres signes qu'il regroupera dans la catégorie "non-verbale". Cette distinction est toujours utilisée et les études se réfèrent à l'une ou l'autre des catégories. Ladomination de l'une par rapport à l'autre viendrait à dire que nous maitrisons toutes nos communications tant verbale que non-verbale. Ce qui n'est pas le cas. J'aurai l'occasion de revenir sur la communication verbale. Ce qui nous intéresse ici, c'est la communication non-verbale.

1) Généralité
Les signes innés
Une des études fondamentales de la communication non-verbale a été de décrirel'origine des signes dit "non-verbaux". Le premier savant qui ait étudié le langage non verbal ou langage corporel, c’est Darwin (1809-1882)- auteur de "l’évolution des espèces". Les messages non-verbaux sont émis et

perçus par des centres nerveux très archaïques, hérités de nos ancêtres reptiliens. Ce qui explique que nous communiquions de manière non-verbale en toute inconscience, et quecertains gestes soient, sinon universels, du moins très répandus, car implantés dans le système nerveux de tous les humains. Exemples :
le hochement de tête d’avant en arrière qui signifie l’affirmation, la compréhension ou l’approbation est hérité de mouvements qui existent chez le lézard pour affirmer leur présence. Et on le retrouve parmi presque tous les peuples de la planète. On dit oui par unhochement de tête d’arrière en avant. Tandis que le hochement de tête approbatif, qu’on fait pendant que quelqu’un parle, se fait d’avant en arrière.
Les bébés, même aveugles, tournent la tête pour refuser le sein ou pour marquer le fait qu’ils ne veulent pas être touchés. Les primates signifient eux aussi la désapprobation en détournant la tête ou en la secouant.
Les signes acquis
Les étudessur le développement humain et l'apprentissage montre que dès l'enfance notre apprentissage débute par de l'imitation. Nous reproduisons ce que nous voyons. Les premiers modèles de référence sont les parents et la famille. Nous communiquons avec nos bébés en utilisant un ensemble de signe qui va permettre à l'enfant de comprendre ce que nous voulons lui dire. L'apprentissage du langage n'est...
tracking img