Communication politique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3213 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Définitions rapides utiles en communication politique

I- Principes

Les motivations d’un homme politique (couplage Maslow / Ned Herman) :
Reptilien (bête) : pouvoir, domination, survie, addiction
Limbique : appartenance, engagement ensemble, communiquer sur le plan relationnel, bande, parti, image, notoriété
Cortex : service, dépassement de soi, construire un monde meilleur, réfléchir,communiquer sur le plan des idées, responsabilité, intérêt général

La notion d’argent public : de l’argent qui provient des taxes et impôts prélevés sur les producteurs de richesse (individus, entreprises, consommateurs…)

- Les principales taxes : TVA, taxe d’habitation, taxe foncière, taxe professionnelle, taxe sur les transactions immobilières, taxe sur les assurances, taxe intérieure surles produits pétroliers, taxes sur les revenus financiers, l’impôt sur les sociétés. + quelques taxes sur la consommation d’eau et d’occupation du domaine public.
- A compléter par les prélèvements sociaux sur :
- les produits financiers
- les salaires
- les bénéfices non commerciaux de certaines activités économiques…
CSG, CRDS, charges salariales et patronales, ils ne passentpas à travers le budget de l’Etat, mais par l’URSSAF, la sécurité sociale, Pôle emploi, les caisses de retraite par répartition…

Le budget de l’état provient des impôts et taxes, mais aussi de la vente de ses éléments patrimoniaux et de la valorisation de celui-ci (locations à des particuliers et des entreprises), et des services qu’il rend (conseils payants).

L’argent public est géré enentrée et sorties par le Trésor public, sorte de banque gérée par le Ministère des finances, pour le compte des acteurs publics.

La décision de dépense se fait dans la cadre des compétences (missions, objectifs) que possède chaque administration. Chaque décision de dépense passe au filtre d’un double contrôle par deux décideurs :
• l’un, politique (élu, ministre, président, directeurs et chef deservice administratif en ayant la délégation), juge légalité et opportunité
• l’autre administratif, appartenant à l’administration du trésor, juge de la légalité (respect des formes juridiques et des procédures de décision). Il remet parfois en cause l’opportunité, estimant que cette dépense n‘a rien à voir avec la mission de l’administration qui engage.

La notion d’institution : Un textede loi important, la constitution sont des institutions, une monnaie aussi. Une mairie, un ministre, également. Quelque chose d’institutionnalisé est quelque chose de reconnu, d’officiel, de souvent cité. Un institution vient de loin dans le temps. Récente, c’est une institution ancienne qui lui donne sa légitimité. Les institutions se reproduisent… Parfois de façon anarchique, le comble ! Ondevient institution à l’usage, ou par le « sang ». Les institutions ont une finalité d’intérêt général, ou prétendent en avoir. La plupart des institutions publiques ont été créées par la loi et la constitution. Des entreprises privées se disent institutions pour s’attribuer un côté officiel.

Officiel étant un mot bizarre, signifiant toute simplement connu, reconnu, admis… La culture est donc aucœur de ces notions. Un vieux lion est une institution pas un lionceau qui vient de naître. C’est la tribu qui fera le lionceau une institution, quand, grand, il battra le lion devenu viens. « Officiel » s’oppose à « officieux, décalé, voire transgressif ». Nous sommes peu de choses… Certains institutions cherchent à se désinstutionnaliser (SNCF, caisse des dépôts, conseils généraux…), tout enappréciant ce confortable statut social. Skizophrène, parfois., car c’est incohérent de jouer sur les deux tableaux.

Comme tout groupe et individus, les institutions connaissent des résistances au changement que leur impose leur environnement. Et elles résistent, d’où l’impression plus ou moins fondée qu’elles sont figées. Ce qui fait qu’on considère souvent négativement une structure dite...
tracking img