Communication politique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 26 (6481 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
« La communication, c’est toujours un risque, le risque de l’autre. »
Dominique Wolton
Communication politique
Au départ, la communication politique a désigné l’étude de la communication du gouvernement vers l’électorat, puis l’échange des discours politiques entre la majorité et l’opposition. Ensuite le domaine s’est élargi à l’étude du rôle des médias dans la formation de l’opinionpublique, puis à l’influence des sondages sur la vie politique. Aujourd’hui, elle englobe l’étude du rôle de la communication dans la vie politique au sens large en intégrant aussi bien les médias que les sondages, le marketing politique et la publicité avec un intérêt particulier pour les périodes électorales. A la limite, la communication politique désigne toute communication qui a pour objet lapolitique !... Cette définition, trop extensive, a cependant l’avantage de prendre en compte les deux grandes caractéristiques de la politique contemporaine : l’élargissement de la sphère politique et la place croissante accordée à la communication, avec le poids des médias et de l’opinion publique à travers des sondages.
Je préfère une définition plus restrictive. La communication politique est« l’espace où s’échangent les discours contradictoires des trois acteurs qui ont la légitimité à s’exprimer publiquement sur la politique et qui sont les hommes politiques, les journalistes et l’opinion publique à travers des sondages ». Cette définition insiste sur l’idée d’interaction de discours tenus par des acteurs qui n’ont ni le même statut ni la même légitimité mais qui, de par leurs positionsrespectives dans l’Espace Public, constituent en réalité la condition de fonctionnement de la démocratie de masse.
Le concept de communication politique, pour sa part, est confronté à deux limites : d’une part les rapports entre expression et action ; la part croissante que prend la logique représentative comme moyen de réguler les flots de communication nombreux et hétérogènes d’autre part. Ces deuxlimites sont directement liées au concept d’égalité des opinions au sein de la communication politique. Il est évident que sans ces deux conditions théoriques (le droit à l’expression et l’égalité) le modèle démocratique ne serait pas confronté à ces limites. Il faut donc être prudent dans l’analyse et la critique, et bien garder à l’esprit qu’il s’agit des contradictions d’un tout petit nombre dedémocraties dans le monde. Celles qui bénéficient de toutes les libertés. Ce sont les seules qui, pour la première fois dans l’histoire, reconnaissent le droit à l’expression et l’égalité des opinions. Les dérives, erreurs et limites du fonctionnement de l’Espace Public, et de la communication politique, ne doivent donc pas faire oublier leur caractère récent, et le fait qu’elles sont liées à dessituations éminemment favorables, dans l’histoire politique. La communication politique reste le « moteur » de l’Espace Public.
« Plus on est en direct, plus il faut réintroduire du recul. »
DW, Penser la communication, 1997
Culture
Le mot est immense, les références innombrables. Il s’agit ici de le situer par rapport à la communication.
Les trois sens du mot
Le sens classique françaisrenvoie à l’idée de création, d’œuvre. Il suppose une capacité de définition de ce qui à un moment donné est considéré comme patrimoine, savoir, création et connaissance, étant entendu que les définitions évoluent dans le temps. Le sens allemand est proche de l’idée de civilisation et intègre les valeurs, les représentations, les symboles et le patrimoine, tels qu’ils sont partagés par une communautéà un moment de son histoire. Le sens anglo-saxon est plus anthropologique et prend en compte les manières de vivre, les styles, les savoirs quotidiens, les images et les mythes.
Hier, la question était finalement l’opposition entre culture d’élite et culture populaire. Quand on parlait de culture, il était question de la première, dans les œuvres, comme dans les goûts, l’éducation ou la...
tracking img