Communication publique et sociale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5237 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Communication publique et sociale en France et en Europe

Communication publique a été initiée et renforcée par les régimes totalitaires. La com’ publique en France représente un milliard d’euros par an. Adjectif « public » renvoie à l’émetteur « public », en tant qu’institution ou personne publique. Le communication intervient comme la com’ formelle qui tend au partage de l’information del’intérêt public et au maintien du lien social dont la responsabilité incombe aux institutions (Zémor Pierre).
Néanmoins, certains aspects de la com’ publique se rapprochent de la com’ commerciale. Des acteurs privés tendent également au partage de l’information d’utilité publique et au maintien du lien social. Social signifie aussi secteur associatif.
Les institutions publiques ont à rendre descomptes aux citoyens et doivent s’adresser à tous. Zémor a légitimé la com’ publique.

Cours du samedi 31 janvier 2009-02-08

Laval Paul Marion, ancien dirigeant du RPF qui a beaucoup voyagé en URSS. Théoricien de la propagande. En France il y a un ministère qui rédige et contrôle la rédaction des journaux, ils choisissent le traitement des sujets. Il y avait une direction pour chaque type depresse, plus une qui gère les contenus. Une autre encore gère les réseaux de collaborateurs pour vérifier tout ce qui se fait dans chaque département, contrôle des organes de presse, des corporations. Ils encadrent la société. Système totalitaire qui ne marche pas en France. Aussi un contrôle des courriers, pour contrôler l’opinion, 350 000 lettres sont ouvertes chaque semaine, les français étaientconscients de ceci (1939-1945) et ne donnaient alors plus d’informations mais des banalités. Pour les informations ils écoutaient les radios étrangères. Année 1941 est décisive, moment où les français commencent à écouter la radio, ils furent peu à entendre l’appel du 18 juin.

Laval : il ne peut pas tout contrôler, il décide de contrôler les élites, les relais, les instits, les locaux. Les relaisd’opinion. Système de clientélisme, avec des avantages. Système de censure subtile, il demande aux directeurs de journaux une demande de loyauté envers le gouvernement, il veut développer l’autocensure. Au fur et à mesure que le régime de Vichy va moins bien, Laval doit partir en 1944. Philippe Herriot arrive. Durcissement du système policier, milieu de contrôle sous le pouvoir direct allemand.Traduction de l’affaiblissement du régime. Il utilisait la radio, grand orateur. Il veut lutter contre les radios étrangères, il crée une radio nationale où il parle matin et soir. Devient un rdv à la TSF, moment où les alliés commencent à bombarder le territoire, moment stratégique. Charisme important de Herriot, il fut un des premiers à être exécuté à la Libération.

Apres la guerre, et lesexcès des contrôles sur la presse, ils revendiquent une certaine liberté et la fin de la censure sur les journaux. Mais la France a gardé un monopôle sur la TV et la radio, avec un ministre de l’information. Ex : en Mai 68, après les évènements, De Gaulle et Peyrefitte ont viré 200 journalistes car ils n’ont pas apprécié la manière dont ceux-ci ont relaté les évènements. Idem, Pierre Langlois viré en1981 car Mitterrand n’a pas aimé qu’il mette sur le même point dans les informations la mort de Grace Kelly et le tremblement de terre en Afrique du Sud. Jusque dans les années 1980, celui qui crée un radio et utilise les ondes va en prison. Idée de main mise du pouvoir sur les médias, ce qui est encore d’actualité (CSA etc).

Les autres logiques à l’émergence de la communication politique.

Lasituation institutionnelle est devenue plus complexe face à des citoyens de plus en plus exigeants. « Nul n’est censé ignorer la loi »… qui d’entre nous lit régulièrement le JO ? il y a quantité de lois votées non applicables, légiférées par l’Assemblée. On a besoin de communiquer sur les lois, les traduire. De plus informer sur le ressort d’un ministère, qui change à chaque remaniement....
tracking img