Communication d'organisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4037 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DOSSIER COMMUNICATION STRATEGIQUE
Ouvrage et personnage étudié : Bel-Ami de Maupassant avec Georges Duroy

MASTER 1 RECHERCHE EN SCIENCES D’INFOCOM année universitaire 2008/2009

SOMMAIRE

Introduction ……………………………………………………………..3

1-Nature de l’œuvre……. …….……………………………..…………….4

2-Résumé de l’œuvre………….... ………………...………………………4

3- Place du personnage dans l’œuvre ……………………………………..53-1 Un entretien d’embauche facilité………………………………6

3-2 Les débuts d’un métier de journaliste.........................................6

3-3 Ascension d’un arriviste sans scrupule………………………...8

4- Les différentes relations d’ordre……………………………………….9

4-1 la démonstration ou la logique de l’expertise…………………9

4-2 Le don etl’assistance…………………………………………9

Conclusion………………………………………………………………..10

Annexes et bibliographie………………………………………………….11

Introduction

Les personnages sont porteurs d’actions. Toute histoire est d’une certaine façon histoire de personnages. En général, le personnage est un des éléments clés de la projection et de l’identification des personnes. C’est quelque chose d’artificiel.
C’est pourcette raison que j’ai décidé d’étudier Bel-Ami de Maupassant afin de percer ce mythe du journalisme des débuts du 19éme siècle.
De la petite presse décrite par Balzac à la grande décrite par Maupassant, il y a une évolution qui est une révolution. En effet, ayant été lui-même journaliste, Maupassant fait dans Bel Ami une satire de la presse du 19ème siècle : les rouages des grandsjournaux n’ont effectivement pour lui aucun secret. Maupassant introduit donc en espion Bel-Ami, " cette graine de gredin ", dans ce milieu de frivolité, de suffisance et d’oisiveté, car " il lui était plus favorable que tout autre pour montrer les étapes de son personnage ". Ayant tout vu, tout découvert, tout compris, Bel-Ami sait que le journal est la force première d’un régime, quel qu’il soit. Etce journal, dans le roman, c’est La Vie Française.
Bel-Ami pénètre dans la vie sociale comme Maupassant : il se débarrasse de son enfermement bureaucrate avec quelques fracas puis, en tant que reporter, il connaît les douleurs de la feuille blanche quand " rien ne vient ". Il va progresser cependant à pas de géant et devenir par la suite " échotier ", puis " rédacteur des affairespolitiques " et enfin " rédacteur en chef ", ayant acquis aisance et habilité d’écriture, puissance et influence sur ses lecteurs. Sa plume, comme celle de son créateur, sera appréciée et ses articles se vendront cher, très cher. La réussite de Bel-ami ressemble à celle de Maupassant, avec des moyens semblables : journaliste. Il accélère sa promotion sociale, la même ambition les anime, celle deréussir.
Duroy devient tout à fait Maupassant quand il tente d’écrire ses articles sur l’Algérie.

1-Nature de l’œuvre

Bel Ami, roman de Maupassant, a été publié en 1885. Apprécié par tous à sa publication, il a contribué à rendre son auteur célèbre et marque ainsi l’apogée de celui-ci. Ce roman entre dans le courant naturaliste et s’inscrit dans le courant romanesque de l’époque :le roman d’apprentissage. Ainsi on assiste à la formation morale et sentimentale du héros, pauvre au départ, qui réussit par les femmes. Ayant eu pour maître Flaubert, Maupassant est très influencé. On retrouve ainsi certaines similitudes entre les œuvres de Flaubert et de Maupassant : l’adultère dans Mme Bovary et Bel Ami, la formation morale et sentimentale dans L’Education sentimentale etBel-Ami. Ainsi l’excipit du roman de Maupassant illustre la réussite du héros, Duroy. Nous assistons ici à la réussite du personnage de Bel-Ami et au dénouement du roman que l’on peut mettre en parallèle avec l’incipit du roman. Ce passage peint un dénouement ouvert car il laisse entrevoir d’autres aventures et une carrière politique.
Deux grands thèmes se dégagent de ce roman : la figure...
tracking img