Communication

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5791 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SOMMAIRE

INTRODUCTION 2
I. Les origines du métier de banquier 3
1. L’étymologie du terme « conseiller financier » 3
2. Les foncions de base d’un conseiller financier 3
3. Un objectif majeur : fidéliser 4

II. Un métier basé sur l’adaptation 5
1. Des clients en demande de conseils. 5
2. Une pression de plus en plus importante 5
3. Obligation de s’adapter face à la situationdu moment. 6

III. Le conseiller financier face à la crise économique 7
1. Les premières démarches vis-à-vis de la clientèle 7
2. Le Gouvernement Français face à cette Crise économique. 7
3. Du coté des Etats-Unis 8
CONCLUSION 9

IV. Annexes 10
Annexe 1 : Le Figaro 10
Annexe 2 : L’internaute 11
Annexe 3 : Crédit Agricole 11
Annexe 4 : Les échos 12
Annexe 5 : Les échos13
Annexe 6 : La Dépêche 14
France : face à la crise, appel du gouvernement à "l'unité nationale" 14
Annexe 7 : Le Monde 15
Annexe 8 : Acabe 15

INTRODUCTION

Depuis de nombreuses années, le rôle du banquier, dans le sens large du terme, a subit quelques changements face une économie en constante évolution.
Partant de deux objectifs de base, qui sont conseiller etvendre ; ce métier se doit de s’adapter à chaque situation vis-à-vis de la politique économique du moment, de la politique d’organisation de son établissement, ou encore des attentes de sa clientèle. Il se révèle donc être une accumulation d’adaptations, et c’est à la suite de cette constatation qu’il nous est apparu intéressant d’analyser l’évolution du rôle d’un banquier dans sa généralité et plusparticulièrement face à la crise économique actuelle.

En effet, nous pouvons nous demander de quelle nature est la marge de manœuvre d’un banquier au fil du temps, et face à la crise économique actuelle.

Pour analyser cela, nous allons dans un premier temps présenter les origines et fonctions de base de ce métier ; dans un second temps, nous présenterons les différentes adaptations dubanquier vis-à-vis de divers critères ; afin de parvenir à analyser les différentes démarches à mettre en place face à cette crise financière actuelle.

Les origines du métier de banquier

1 L’étymologie du terme « conseiller financier »

Le terme de « conseiller financier » détient aujourd’hui une définition propre à lui-même, mais il est intéressant d’analyser mot à mot lesorigines de ce terme.

Etymologiquement ; le mot « conseiller » qui vient du latin « consiliarius », décrit une personne qui donne des conseils dans le sens large du terme. Associé au mot « financier », qui vient du latin « finer » qui signifie payer, mener à bien, et décrivant une personne qui manie les affaires d’argent ; ce terme complet fait donc allusion à une personne qui est capable deconseiller, de venir en aide à des investisseurs dans l’élaboration de plans financiers visant à répondre à leurs besoins particuliers.

Le conseiller financier d’une banque est donc une personne chargée d’apporter des conseils professionnels en matière de placements, d’emprunts ou de toutes autres opérations bancaires.
Mais ce métier ne s’arrête pas là, et présente diverses autres fonctionsindispensables dans l’accomplissement de bons conseils.

2 Les foncions de base d’un conseiller financier

Afin d’englober les diverses fonctions d’un conseiller financier à l’égard de sa clientèle, nous pouvons mettre en avant trois principaux sujets. Tout d’abord l’obligation de conseil dont on a pu parler précédemment, l’obligation d’information et de mise en garde sur les différentsproduits proposés.

L’obligation de conseil amène le conseiller financier à connaître au mieux son portefeuille de clients. En effet, l’intérêt de cette obligation est de pouvoir conseiller les clients au cas par cas, selon leurs attentes et leurs besoins.

Cette connaissance s’entretien grâce à la mise en place de rendez-vous de bilan qui permettront de faire le point sur la situation...
tracking img