Communication

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 31 (7611 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les théories et l’évolution de la communication
Aspects culturels, sociopolitiques et économiques

Pier Cesare Rivoltella, UCSC

Dietrich Bonhoeffer disait que «nous sommes comme les pèlerins, qui aiment la terre qui les porte – et ceci pour le seul fait qu’elle les porte à la rencontre de ce pays étranger qu’ils aiment plus de toute autre chose – autrement ils ne seraient pas en chemin»(Bonhoeffer, 1995). La communication, aujourd’hui, est un morceau de notre terre: elle peut nous porter à la rencontre de celui qui est la Communication par définition, à condition que nous sachions la rencontrer, la vivre, la traverser[1]

1. La «présence» des médias

Une considération même sommaire permet de vérifier comment réellement la société actuelle puisse se retenir, selon desdéfinitions désormais entrées en usage, une société du spectacle, de l’information généralisée. Ceci peut se soutenir en réfléchissant sur la centralité de la catégorie de la communication comme critère d’explication de multiples domaines de l’expérience humaine, souvent apparemment éloignés de ce que normalement on entend lorsque on parle de communication; sur sa structurale coappartenance à un certain typede système social; sur l’importance stratégique qui, sur le plan politique et culturel, il a acquit

1.1 La communication comme nouveau paradigme

Le terme communication est utilisé aujourd’hui sans distinction pour décrire une multiplicité d’expériences entre elles très diverses. Communication est un dialogue entre deux personnes, un roman, un spot publicitaire, un film, un spectaclethéâtral. Mais communication est aussi un échange d’informations entre deux terminaux reliés en réseau, la haute vitesse, une translation économique entre deux instituts de crédit. Et encore, on décrit en termes communicatifs la physiologie des synapses cérébrales, comme les processus liés à la transmission génétique des caractères entre deux individus. La raison de cette pluralité de sens que le termeassume n’est pas occasionnelle, ni elle échappe à la référence à une intentionnalité bien précise. En tous ces cas, en effet, l’idée de l’échange, de la relation, du transfert auquel le communiquer nous renvoie, sont constitutifs des phénomènes qui à travers lui on cherche justement de décrire. Lu en cette optique le communiquer devient une vraie et propre catégorie explicative de l’aujourd’hui, unemacro-instruction en degré de faire de cadre interprétatif pour l’expérience de l’individu dans les divers scénarios de son agir.

. La société de la communication

Si nous poussons notre analyse plus en profondeur, toutefois, nous-nous apercevons de comment ce paradigme communicatif finisse par comporter des profondes transformations sur notre société, la constituant en sens propre commeune société de la communication. Dans quel sens peut-on le dire? Faisant la synthèse du débat développé par la recherche à ce propos, nous pourrions répondre qu’on peut le soutenir au moins à deux niveaux: celui de la théorie et celui de la métathéorie.
Sur le plan théorique la société de la communication est une société qui se définit en ordre à des logiques bien précises: la logique del’apparaitre, en vertu de laquelle l’image se présente comme plus réelle de la réalité jusqu’à la remplacer, la subroger (c’est le cas de la néo-télévision, du graphisme à l’ordinateur, de la Réalité Virtuelle); la logique de la certification, par laquelle le fait advient seulement dans la mesure où l’industrie des nouvelles en parle (comme il advient pour le papier imprimé et, de manière plus éclatante, pourl’information télévisuelle); la logique de la fragmentation , en vertu de laquelle les points de vue «centraux» typiques de la tradition laissent la place à une multiplicité de rationalités locales qui tendent à affirmer chacune son propre point de vue alternatif aux autres (la société de la communication est en effet la société où le problème des minorités, de tout type, s’impose de...
tracking img