Communication

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5616 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les figures du discours

Les figures et la rhétorique

La rhétorique, d’abord définie comme art du discours persuasif, puis art de bien parler, distingue traditionnellement 5 étapes intervenant dans la construction d’un discours persuasif :
- l’invention (moment où l’on rassemble les idées autour d’un sujet, « brain storming ») ;
- la disposition (moment où l’on ordonne ces idées,où l’on décide du plan)
- l’élocution (moment de la mise en mot : choix du vocabulaire, des figures de style, du niveau de langue…) ;
- l’action (soin apporté à la dimension matérielle du discours : voix, « look », gestuelle…
- la mémoire (importance de la mémorisation préalable dans la communication orale).

La question des figures du discours relève donc de l’élocution.Attention : « élocution », au sens moderne, renvoie aux qualités de prononciation d’un discours oral. Au sens ancien, il renvoie à la problématique du style, qu’il soit écrit ou oral.

Les préoccupations de l’orateur, dans la phase d’élocution, sont principalement :
– le problème de correction de la langue, du respect de la grammaire, de l’étendue du vocabulaire, clarté, etc.
– la qualité dustyle (et notamment, la mise en œuvre de figures) ;
– la pertinence du discours par rapport au sujet traité.

Depuis la rhétorique latine, l’élocution fait partie du système rhétorique ; les figures de style sont envisagées alors comme des procédés discursifs participant du projet persuasif. A partir de la Renaissance, on assiste à une séparation entre argumentation et figures du discours.Pendant très longtemps, seule l’élocution (la question du style) a été abordée dans les traités de rhétorique, et on a oublié tous les autres procédés du discours persuasif.
Les figures de rhétorique sont alors considérées comme des procédés stylistiques, et leur étude a longtemps relevé des ouvrages d’art poétique. Elles sont vues comme de simples ornements du langage, visant à lutter contrel’ennui, à favoriser la mémorisation, à faire apparaître l’orateur comme « beau parleur ». Dans la mesure où elles sont présentées comme des apports totalement superficiels et indépendants de la pensée exprimée par le discours, les figures de style, et avec elles, la rhétorique, font l’objet d’un discrédit. Elles renforcent l’idée que le discours rhétorique est un discours basé sur l’application derecettes toutes faites, que c’est un discours insincère et manipulatoire.

Mais depuis 1958, Chaïm Perelman (Traité de l’argumentation. La nouvelle rhétorique), un théoricien suisse de l’argumentation, philosophe du droit à l’origine, a redonné à la rhétorique ses lettres de noblesse en y réintroduisant tout l’aspect argumentatif. Pour lui, la rhétorique est le moyen d’étendre le rationnel hors duchamp du scientifique : tout ne peut pas être décrit par la science, faut-il pour autant renoncer à considérer que des discussions non scientifiques puissent être rationnelles ? La rhétorique repose sur le vraisemblable, là où il n’est pas possible de parler de vrai. Si le travail de Perelman, qui réhabilite la rhétorique, se fait dans une certaine mesure au détriment de la rhétorique des figures(puisque l’essentiel de son apport est de réintroduire l’argumentation, donc le logos, au cœur de la rhétorique), il ne néglige pas pour autant complètement la question des figures et des tropes – bien que cette partie de sa réflexion ait été très peu reprise.

Dans ce cours, nous reprendrons les définitions classiques des principales figures du discours. Nous essayerons de les envisager danstoutes leurs dimensions : poétiques, mais aussi persuasives ; nous tâcherons de voir dans quelle mesure elles participent au projet persuasif des discours, et les liens qu’elles peuvent entretenir avec l’argumentation. Enfin, nous nous arrêterons sur leur mode de réalisation : verbal / visuel.

Définition des figures et des tropes

Les figures sont traditionnellement pensées comme des...
tracking img