Comparaison entre la chevelure et un hémisphère dans une chevelure, baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1573 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Comparaison entre La chevelure et un hémisphère dans une chevelure.

Le XIX° s. est celui du renouvellement de la poésie. Les poètes romantiques et symbolistes la modernisent. Hugo permis l'emploi de mots plus familier dans les Contemplations, Baudelaire autorise un beau moins classique tiré du mal lui-même dans les fleurs du mal (oxymore). Quant à Verlaine, il s'intéresse à la musique du versimpair. A la suite d'Aloysius Bertrand dans Gaspard de la nuit, Baudelaire renouvelle aussi les genres poétiques en proposant des poèmes en prose. Dans les textes à étudier se trouvent d'abord un poème « la chevelure » de Baudelaire extrait des Fleurs du Mal (1857) et l'adaptation en prose de ce poème « Un hémisphère dans une chevelure », extrait du Spleen de Paris (1869).Nous les comparons encherchant à savoir lequel atteint le mieux son objectif, lequel apparaît le plus plaisant.

I. Malgré la différence de titre, les 2 textes poème et poème en prose, proposent par la chevelure un voyage vers l'idéal.

1. Le titre
« La Chevelure » est plus générale
« Un hémisphère dans une chevelure » est plus précis et renseigne déjà sur le voyage poétique.
2. Les 2 poèmes ont la même structureet raconte le voyage du narrateur que le parfum de la chevelure d'une femme font rêver.
1-a. 7 strophes, 7 paragraphes, 7 moments. Insistance sur le pouvoir du parfum de la chevelure. Dans le texte en prose, une correspondance verticale entre la sensation olfactive et la soif de partir que l'on retrouvera dans la dernière strophe du poème (inversion).
Où je hume à longs traits le vin dusouvenir ? |
A dieu au départ avec le mouchoir dans les 2 poèmes.
2-b. Le pouvoir d'évocation, de suggestion du parfum des images auxquelles sont associées des sensations dans le poème
La langoureuse Asie et la brûlante Afrique, |
Plus général dans le poème en prose mais le pouvoir d'évocation est renforcé par une hyperbole répété « tout ce que »
3-c. Voyage en mer sur les cheveux de lafemme dont les mouvements suggèrent la houle. « soyez la houle » poème « me portent vers » poème en prose.
4-d. description du port comme le paradis des sens: Synesthésie(plusieurs sens associés) dans les 2 textes.
+ dvlp dans le poème en vers, 3 sens dans le poème.
A grands flots le parfum, le son et la couleur ; |
2 sens dans le poème en prose: visuelle: « où l'espace est plusbeau. »
: olfactive: « où l'atmosphère est parfumée (mélange des parfums)
vision de l'idéal: « ciel pur »- vastes
« chaleur » opposée à l'humidité qui caractérise le spleen chez Baudelaire.
5-e. De l'extérieur vers l'intérieur. Pause langoureuse à l'intérieur du navire.
Synesthésie (sensation qui se mélange : impression de roulis , bercement + parfum
6-f. correspondances verticales: de lasensation olfactive à un sentiment d'infini, de plénitude. Azur – immense – rond.
7-g. Souhait du poète que la femme permette toujours de rêver.
Bilan: Dans les 2 poèmes, le moyen de voyager est le même: le parfum de la chevelure, le déroulement du voyage en mer jusqu'au port est semblable, les 2 poèmes se terminent par le souhait du poète de rêver toujours.
La caractérisation du rêve et la même.'idéal est suggéré par le mélange des sensations (synesthésie) ou par une sensation qui évoque un sentiment. L'idéal est caractérisé le rond, le grand; quelque chose de pur et la chaleur éternelle (souvenir de l'Ile Maurice).

II. Même si les caractéristiques de l'énonciation différent un peu, le registre est le même dans les 2 textes. (comparaison de l'énonciation et du registre)

1.l'énonciation
de « je » (poète) à « tu » la femme.
Destinateur destinataire
la femme est plus présente dans le poème en prose, il y a en effet d'autres destinataires dans le poème en vers:
-une apostrophe aux cheveux
Ô toison, moutonnant jusque sur l'encolure ! |
-un autre destinataire le rêve: v24
Saura vous retrouver, ô féconde paresse, |
La femme permet l'entrée dans « un rêve...
tracking img