Comparaison entre madame bovary le livre et le film

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1726 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Apprendre et enseigner le FLE
Un peu de terminologie:
• Langue maternelle: première langue de socialisation (également langue première ou langue source).
• Langue étrangère: toute langue apprise/acquise après la langue maternelle. Langue seconde: une langue étrangère qui a un statut particulier: par exemple le français au Sénégal (langue officielle et langue étrangère). Différenceavec la terminologie anglo-saxonne: second language=langue étrangère
• Didactique: la science de l’enseignement

Histoire de la diffusion du français et la mise en place de la discipline: 
• Point de vue socio-linguistique: La diffusion d’une langue pose des problèmes politico-ethiques: quelles langues enseigner?
• Le cas du français: sa diffusion est à la fois culturelle etpolitique. Pour sa diffusion, une langue a besoin d’être normalisée: La création de l’Académie française en 1635.

Avant la 2e guerre mondiale :
• Diffusion culturelle : A partir du 17e siècle, la France a un rôle culturel très important en Europe et le français devient aux 18e et 19e siècles une langue internationale d’élite, grâce au statut du pays sur ce continent.
• Diffusion politique :La colonisation : Les Amériques au 16e et 17e siècles, l’Océan Indien au 18e et l’Afrique au 19e siècle. Enseignement du FLE et diffusion des valeurs françaises. L’Alliance française fondée en 1883 pour la propagation de la langue française dans les colonies et à l’étranger. (1911 en Islande)

• « L’enseignement du français à l’étranger, jusqu’à la seconde guerre mondiale, vise doncessentiellement une élite qui aspire à se distinguer et à rester distinguée. Le français est une langue de classement social, une sorte de « consommation ostentatoire ». (PORCHER, L. 1995, p. 10.)

Après la 2e guerre mondiale :
• Diffusion politique : nouvel ordre mondial et début de la mondialisation : un besoin réel de « parler » des langues étrangères. Le français est en concurrence notammentavec l’anglais. 1945: Charles de Gaulle instaure au MAE La direction générale des affaires culturelles. Mission : la diffusion de la langue et la culture françaises

Après la 2e guerre mondiale :
• Autour de 1960 un tournant : création du CREDIF (Centre de recherche et d’études pour la diffusion du français)  et du BELC (Bureau d’études pour la langue et la civilisation françaises àl’étranger), dépendant de MAE. Création également de la revue « Le français dans le monde »  1983 : création des filières universitaires en didactique du FLE : la mention FLE de la licence (lettre modernes, science du langage ou langue vivante étrangère). Une maîtrise FLE et DEA/DESS de didactique du FLE.
Après la 2e guerre mondiale :
• Dans les années 80 également : Création d’un test du FLEcomposé d’unités capitalisables : DELF et DALF. Quel est l’état de la diffusion internationale du français aujourd’hui?

Le FLE en tant que champ
• La notion de champ plutôt que discipline: L. Porcher. C’est l’application de la sociologie de Bourdieu au FLE. Le FLE est plus qu’une discipline universitaire ou scientifique (édition, institutions politiques, médias etc.): C’est un “ensemblestructuré d’éléments et de relations.” (CUQ et GRUCA, p. 23)

La composition du champ du FLE:
• Les personnes: les apprenants et les enseignants du FLE, les chercheurs...
• Les institutions: le MAE, L’Alliance française, le CREDIF, le BELC, les universités...
• Les médias: TV5, RFI, Le français dans le monde,
• Les éditeurs: Clé international, Hachette, Didier-Hatier...
• Lesobjets: les méthodes, les dictionnaires...
• Le propos: la langue et la culture françaises.

La composition du champ:
• L’objet de la didactique est d’une part de décrire le système, mais d’autre part aussi de le dévellopper et donc de contribuer à sa modification” (CUQ et GRUCA, p. 23)

La position scientifique du FLE :
• La DLE: une discipline dominée dans le champs...
tracking img