Complexe oedipe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1337 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La véritable histoire d'Œdipe
Résumé : Pour Freud, le complexe Œdipien est la représentation inconsciente par laquelle s'exprime le désir sexuel de l'enfant pour le parent du sexe opposé et son hostilité pour le parent du même sexe. Mais il apparaît que les adultes projettent leurs propres sentiments refoulés sur les enfants, ce que fait Freud en l'occurrence avec le complexe Œdipien. En fait,le désir "sexuel" qu'il attribue à l'enfant est une projection de l'attitude perverse que ses propres parents avaient envers lui. Examinons de plus près ce dont il est question dans le mythe d'Œdipe.
Dans la mythologie grecque, Œdipe était le fils de Laïos et Jocaste. Pour échapper à la prédiction d'Apollon, qui prétendait qu'il serait tué par son propre fils, Laïos ordonna à un serviteurd'abandonner l'enfant sur le Mont Cithéron, avec ses deux pieds cloués. Mais au lieu de cela, le serviteur le confia à un berger, qui plus tard le donna à Polybe, roi de Corinthe, et à sa femme Mérope qui n'avaient pas de descendance. Ils l'appelèrent Œdipe - Oidipos signifiant pieds enflés - et l'élevèrent comme leur fils.
Le mythe commence par un infanticide, le père faisant tuer son enfant enl'exposant pour qu'il soit dévoré par les bêtes sauvages, ce qui était un supplice courant dans l'Antiquité. Il est probable que le serviteur ait en réalité obéi à son maître et cloué les pieds de l'enfant, car sans cela ses parents adoptifs ne lui auraient pas donné le nom de pieds enflés. Vraisemblablement, un berger aura trouvé l'enfant agonisant et l'aura délivré par compassion. Il est donc hautementsignificatif que le mythe d'Œdipe ait été popularisé comme l'histoire d'un fils qui tue son père, alors que les faits montrent exactement le contraire.
WIKI

Le complexe d'Œdipe, est un concept central de la psychanalyse. Théorisé par Sigmund Freud dans sa première topique, il est défini comme le désir inconscient d'entretenir un rapport sexuel avec le parent du sexe opposé (inceste) et celuid'éliminer le parent rival du même sexe (parricide). Ainsi, le fait qu'un garçon tombe amoureux de sa mère et désire tuer son père répond à l'impératif du complexe d'Œdipe. []

La légende d'Œdipe qui inspira le drame de Sophocle Œdipe roi, est selon Freud le plus à même de mettre en images le désir universel et inconscient que tout enfant ressent. Pour Georges Politzer « le complexe d'Œdipe n'estni un « processus » et encore moins un « état », mais un « schéma dramatique » »[2] alors que pour Roger Perron il désigne « le réseau des désirs et des mouvements hostiles dont les objets sont le père et la mère, et des défenses qui s'y opposent »[H 1] ; il est également la structure centrale du psychisme humain.

La psychanalyse identifie ainsi trois étapes fondamentales de développementpsycho-affectif : le stade oral, le stade anal et le stade phallique lors duquel survient chez le garçon, comme chez la fille mais d'une toute autre manière[Note 1], le complexe d'Œdipe[3]. C'est en effet de 3 à 6 ans environ que le désir libidinal portant sur le parent de sexe opposé apparaît, et que le parent de même sexe est perçu comme un rival. Le complexe connaît ensuite un déclin avec lapré-adolescence : l'enfant affronte le complexe et son désir libidinal se dirige alors vers d'autres objets.

Freud fait du complexe d'Œdipe le pivot de sa théorie pulsionnelle et méta-psychologique, devenant ainsi le concept-clé de la psychanalyse et de ses courants dérivés. L'histoire du complexe d'Œdipe est en effet associée à la théorie freudienne ainsi qu'à l'histoire de la psychanalyse dans sonensemble. Le concept a également motivé nombre de critiques de différentes natures, internes à la psychanalyse comme issues d'autres disciplines.

Developpement du complexe :
Dès 1912 et 1913, « l'Œdipe » est entré totalement dans la pensée clinique de Freud et celui-ci s'attache à en étudier l'universalité, dans l'ouvrage Totem et Tabou. Freud y avance la thèse suivante : celle de la...
tracking img