Comportement organisationnel tn 2

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1031 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les écuries de la nascar

1. L’approche en matière d’harmonisation fonctionnelle d’une équipe utilisé par
Ray Evernham avec l’équipe entourant Jeff Gordon est l’amélioration continue.
Evernham était, durant son séjour parmi l’équipe, à la tête de 120 techniciens et
mécaniciens qu’il a su gérer avec succès. Evernham croyait que le succès de Gordon
était entièrement dû au travaild’équipe. Il avait une vision claire d’une équipe
hautement performante, il se demandait toujours comment motiver les membres
de l’équipe ainsi que les souder pour qu’ils forment un tout. Pour lui, le travail se faisait
en équipe et la réussite également concernait toute l’équipe, quand Gordon gagnait une
course tous les membres avaient droit a une part des profits. Il s’intéressait beaucoupaux gens et a l’aspect psychologique, chaque fois qu’il faisait une réunion avec les
Rainbow Warriors, il installait les chaises en cercle énergétique, c’était pour lui une
manière d’affirmer qu’ils sont plus fort en équipe qu’individuellement. Quant à la
voiture, même quand tout allait bien il cherchait un défaut pour constamment
l’améliorée. Avec ses mécaniciens, il mit au point uneméthode qui permettait à Gordon
de gagner une seconde a chaque arrêt, ce qui lui donnait 100 mètres de piste d’avance!
Les méthodes qu’Evernham a utilisées démontrent bel et bien une approche
d’amélioration continue, qui «exige qu’une personne ou plusieurs prennent la
responsabilité de voir régulièrement à la consolidation de l’esprit et du travail
d’équipe».
Lorsque qu’Evernham quittal’équipe, Gordon ne gagnait plus aucune course. Leur
nouveau leader Whitesell n’avait surement pas les mêmes approches qu’Evernham,
malgré sa solide formation, il lui manquait des techniques en leadership qu’Evernham
avait pour sa part acquis. Par la suite, Loomis prit la direction de l’équipe et Gordon
connu une année des plus spectaculaires. L’équipe de Jeff Gordon était une bonne
équipe maisavait besoin d’un chef avec toutes les qualités de leader d’Evernham.

2a. Le rendement collectif; Evernham mettait l’accent sur le rendement collectif
plus que sur celui des individus. Lorsqu’une course était gagnée tous les
membres de l’équipe avait droit a sa part du montant gagné, également lors des
séances de signatures ou d’une conférence. Evernham considérait que la réussite étaitdue a toute l’équipe, ce qui est vrai. Par contre, personnellement, j’opterais aussi
pour un système de récompenses lié au rendement de chacun. Chacun selon ses
compétences ne fournit pas le même rendement ou n’a pas nécessairement les mêmes
motivations. Je crois également qu’il est dangereux avec la méthode d’Evernham de
tomber dans la paresse sociale.

b. Exigence élevées; Le chefd’équipe Ray Evernham désire toujours aller plus
loin. Il se demande toujours comment motiver davantage son équipe et les
souder pour qu’ils forment un tout. Il lit tout ce qui se publie sur le leadership, il
retient les bonnes idées et les appliquent a son équipe. Evernham profitait de
toutes les bonnes occasions pour apprendre quelque chose. Il demandait à Jeff Gordon
de trouver un défaut àla voiture même si tout allait bien, car il croyait qu’il y avait
toujours place à l’amélioration. Ray Evernham a toujours visé plus haut et plus loin pour
l’équipe de Gordon et j'appliquerais sans aucun doute cette méthode avec mon équipe
de travail.

c. Équipe traditionnelle; L’équipe de Gordon dépendait uniquement d’Evernham.
Il apportait des moyens d’améliorer la performance del’équipe, il organisait,
planifiait, décidait de tout. Lorsque qu’il a donné sa démission, le rendement de
l’équipe en a souffert. Le nouveau chef d’équipe n’ayant pas le leadership
d’Evernham, l’équipe ne pouvait que continuée à faire ce qu’elle savait faire sans
améliorer quoi que ce soit. Pour ma part, j’opterais plutôt pour une équipe semi-
autonome, ce type d’équipe est formé...
tracking img