Compta

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2128 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION : LES NOUVEAUX RISQUES ACHATS

L

’émergence de nouvelles incertitudes liées au contexte macro économique a aujourd’hui un impact non négligeable sur les pratiques d’achats et d’approvisionnement des entreprises. La fonction achats, de par son positionnement et la nature de ses missions, est directement engagée dans un processus transactionnel continu avec des tiers externes àl’entreprise (principalement, les fournisseurs). De plus, représentant selon les secteurs de 20 % à 80 % du total des coûts variables d’une entreprise, les achats exposent cette dernière à des aléas de toutes natures qui impactent directement les marges opérationnelles. La conjonction de phénomènes de fond sur le plan économique, apparus durant les 20 dernières années, a profondément modifié, etcontinue de modifier les relations inter entreprises, aussi bien sur les plans commerciaux, technologiques, financiers ou tout simplement relationnels. Les profonds changements de pratiques métiers qui en sont alors l’expression, sont accompagnés de leur lot d’incertitudes, notamment de l’impossibilité d’appréhender l’avenir stratégique de l’entreprise suffisamment clairement en tentant de maîtriserles paramètres du milieu dans lequel celle-ci évolue. En particulier, du point de vue de la fonction achats, on peut citer trois phénomènes majeurs et liés entre eux source d’incertitudes et générateurs de risques nouveaux auxquels il conviendra de faire face : la mondialisation, l’externalisation stratégique et l’influence des marchés.

• Le phénomène de mondialisation qui accélèrel’internationalisation des achats et de la supply chain
Du point de vue des achats, il s’agit essentiellement de tirer profit de l’émergence de nouvelles puissances économiques : l’internationalisation des achats constitue, entre autres, un levier majeur de réduction des coûts. Il n’est certes pas nouveau d’acheter auprès d’un fournisseur à l’étranger, comme il n’est pas nouveau non plus de vendre à l’export.Cela dit, la
11

Fonction achats : contrôle interne et gestion des risques

montée en puissance de pays tels que la Chine (et de l’Asie en général), l’ouverture vers l’Afrique du Nord et les pays de l’Est (les sept pays d’Europe Centrale et Orientale ou PECO) créent de nouvelles opportunités pour les achats afin de répondre aux objectifs stratégiques de l’entreprise. Cela s’est d’abordappliqué aux secteurs des produits de grande consommation à fort contenu de main-d’œuvre (textiles, habillement, chaussures, jouets, composants électroniques…). Le phénomène s’est ensuite étendu vers les secteurs technologiques plus complexes, au rythme du développement et du renforcement des capacités techniques des pays fournisseurs. Plus récemment enfin, dans les services, notamment pour ledéveloppement informatique off shore (ex : Inde pour l’informatique) mais aussi pour la sous-traitance d’activités non stratégiques. Ainsi, s’ouvrir aux pays à bas coûts est une piste qui permet aux entreprises de baisser les coûts de production de 10 à 50 % selon les cas, dans le secteur industriel. Ces écarts de compétitivité s’expliquent par les différentiels spectaculaires entre le coût des facteurs deproduction (coût de la main-d’œuvre 15 fois moins élevé en Chine qu’en France, matières, électricité, fiscalité…) existant entre le pays d’origine et le pays d’accueil. En y regardant d’un peu plus près, les principaux motifs pour lesquels les entreprises se tournent vers les pays à bas coûts sont essentiellement liés à des problématiques de maintien de la marge opérationnelle, de production(accéder à de nouvelles capacités sans en supporter les coûts fixes) et de marché (suivre ses clients et fabriquer où l’on vend dans une optique de développement). Le rôle de la fonction achats est ici primordial en ce qu’elle intervient à chaque étape de la politique d’ouverture vers les pays à bas coûts, depuis l’étude de la faisabilité et donc des risques inhérents, jusqu’à la gestion du...
tracking img