Compte rendu critique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (378 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Compte rendu critique n°1

« Intersection/éclats, Emmanuel Lagarrigue, exposition ENSISA, 2010 »

Emmanuel Lagarrigue (E.L) nous présente, dans un hall de l’ENSISA, une création un tant soit peuparticulière mais toutefois en corrélation étroite avec ses autres inspirations. Deux imposants caissons asymétriques en verre encageant chacun un haut-parleur qui diffuserait des sons révélateurs decertaines formes de notre communication (physiques, sentimentales, sexuelles…). L’œuvre est accompagnée d’une explication textuelle ce qui n’excède pas dans la compréhension du message sensoriel qu’avoulu nous transmettre E.L.

L’artiste insiste beaucoup sur ce que renferment ces deux sculptures, ces sons intrigants, familiers, sensés nous transporter dans les couloirs sombres de notreinconscient et nous éclairer sur notre construction sociale et personnelle. Ses “météorites actives”, comme Emmanuel Lagarrigue les dépeints, nous ont été honteusement présentées comme de banales chutes deverre provenant d’un atelier de vitrage, sans sons et sans lumière ne serait-ce que pour distinguer où l’on met les pieds. Cependant, pas de craintes à avoir sur un éventuel risque de chute causé pardes câbles apparents, les haut-parleurs n’ont tout simplement pas été branchés, ou plutôt n’avaient tout simplement pas de branchements. Nous nous retrouvons alors devant deux cubes glacials, souilléspar le contact des visiteurs, qui ont certainement dû confondre cette installation avec les nouvelles chaises bon marché de la cafétéria. L’atmosphère est pesante d’ennui, on espère une éventuellemise en fonction “venue d’ailleurs” des deux incubateurs hors service mais sans grande conviction. Le concepteur nous incite textuellement à nous déplacer autour de l’objet afin de pouvoir observer lesreflets et la lumière qu’il émet et, de ce fait, être éveiller sur le monde extérieur. L’idée semblait très séduisante, toutefois, comme déjà rapporté plus haut, nous ne verrons pas le moindre éclat...
tracking img