Compte rendu de visite de vaux le vicomte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1213 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Avant d’arriver sur le site de la visite j’avais déjà entendu parler de ce jardin et de l’histoire de Fouquet qui se fit emprisonner à cause de la grandeur du parc mais je n’avais jamais vue de photos documentaires ou toute information sur le sujet. Pour moi c’était le château qui avait influencé Versailles, je m’attendais donc a quelque chose de comparable. Ma première impression futdécevante, un château plutôt modeste comparé au Louvre par exemple. Conception typique des jardins à la française sans véritable découverte et une fois dans l’alignement de la perspective toujours la même impression : simple, classique et surtout peu d’envie d’explorer les jardins car je pensais avoir déjà tout vu de loin. Je ne sentais pas le besoin d’explorer plus en profondeur. C’est tout de mêmetrès bien fait et impressionnant mais je ne comprenais pas la raison de la jalousie du roi pour Fouquet.

2)illusions d’optique
On peut voir deux plans ci contre, le plan réel et le plan personnel qui exprime ma vision du jardin vu des marches du château. Si on compare les deux plans on peut voir qu’il est beaucoup moins long et qu’il manque des parties importantes du jardin (rouge sur le planréel). On imagine donc un jardin court uniformisé également réparti, des parterres des pièces d’eaux de même taille tout le long du jardin.
Sur le plan personnel on a une toute autre vision du jardin par rapport au véritable plan d’ensemble, le parc parait symétrique avec une forme d’escaliers des deux cotés qui se rejoignent comme une pyramide à paliers, de plus le site nous parait droit etpas en pente ;une série d’escaliers est invisible du château et le jardin parait peu profond, les deux bassins symétriques que l’on voit du château nous paraissent ronds alors qu’ils ne le sont pas du tout.

3) Descriptif de photo vu des marches du château

Vue des jardins de la statue d'Hercule

Cet espace présente plusieurs caractéristiques que nous avons vues lors de la visite comme cettesymétrie que l’on peut retrouver autour de cet axe qui est l’allée principale qui mène du château jusqu’au canal avec les bassins , les bâtiments sont également symétriques( les dépendances paraissent liées au château) où encore l’effet d’optique avec le bassin rectangulaire et les bassins ovales qui donnent l’impression de bassin rond.
Cette symétrie est équilibrée avec des formes simples,des répétitions, des oppositions entre milieu ouvert et fermé, les axes sont prolongés (l’alignement continue derrière le château).
Profil du jardin
4) Technique utilisée
Une perspective ralentie créée par Le Nôtre sur les bassins cette technique permet à la personne qui regarde du château de voir ces bassins ronds alors qu’ils possèdent une forme ovale. Mais aussi d’avoir l’impression queles bassins du premier plan et du deuxième plan font la même taille.
Quand on regarde le jardin du château on n’ a pas de repère sur l’échelle et donc on perd la notion de distance et de taille , Le Nôtre a joué sur les tailles pour donner l’impression que le château ne possède pas de profondeur grâce à la statue d’ Hercule qui avec sa taille du château fait penser qu’elle est proche alorsqu’elle est à plus d’un kilomètre c’est grâce a sa taille démesurée de 12 mètres que l’effet fonctionne. Les grandes vasques fleuries elles aussi par leurs grandes tailles et leur disposition trouble l’œil du publique car elles donnent l’impression d’être posées au sol et d’être proche alors qu’elles ne le sont pas.

5) Travail d’équipe des concepteurs
Le jardin est symétrique équilibré avec desformes simples, très ornées, végétalisées (les broderies ou taupière). Des oppositions entre végétale et minérale. Des sculptures tout le long du parc avec les fontaines des vasques sculptées pour plantation (avec géranium). Le travail de l’architecte sculpteur et jardinier se fait sentir tout le long du lieu avec les différents niveaux, les escaliers, les murs, les limites de la foret. Le tout...
tracking img