Compte rendu no et moi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1866 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I- Les caractéristiques de l'œuvre

Le titre de l'œuvre est No et moi.
Son mouvement littéraire est la littérature engagée
Sa date de parution est Aout 2007
Son genre est un roman

Delphine de Vigan est une romancière française née le 1er mars 1966 à Boulogne-Billancourt. Son premier roman, Jours sans faim est paru en 2001 aux éditions Grasset . Ensuite, elle a voulu explorer unethématique nouvelle en écrivant, No et moi qui est paru en 2007 . Ce « roman moral » aborde une adolescente surdouée qui vient en aide à une jeune SDF. No et moi a été récompensé par le prix du Rotary International 2008 et par le Prix des libraires 2008. Il a été traduit en vingt langues et une adaptation au cinéma a été réalisée en novembre 2010. Les principales œuvres de Delphine de Vigan sont : «  Lesjolis garçon » (2005), « Un soir de décembre » (2005) ou « Les heures souterraines » ( 2009).Delphine de Vigan incarne sans aucun doute le succès d'une littérature modeste.

Dans No et moi de Delphine de Vigan nous pouvons trouver le registre pathétique car l'auteur met en relief des sentiments particulièrement forts comme la souffrance qu'éprouve No dans la rue, les difficultés qu'ellerencontre tout les jours : «  elle raconte la peur, le froid, l'errance, la violence »(P60) ou son état physique: « Je respire par la bouche pour ne pas sentir l'odeur, je la regarde entrer dans l' eau chaude, elle a un corps de garçon, les hanches étroites, les bras maigres,des seins minuscules, on devine ses cotes, dans le dos et sous la poitrine, sa peau est si fine qu'on voit ses veines. » P(113) quisuscitent chez le lecteur de la pitié et de la douleur. L'utilisation de ce registre dans ce livre a pour but d'émouvoir de lecteur et de le faire réagir face a une injustice comme nous pouvons le constater dans No et moi avec l'exclusion sociale.

Nous pouvons aussi trouver le registre lyrique, car Lou ( personnage principale de l'histoire) nous fait part de ses confidences, elle nous dévoileses émotions intimes et personnelles sur des thèmes généraux de l'humaine condition comme l'amour :« Lucas s'approche,on dirait qu'il vient vers moi, je cherche ce que je pourrais bien faire pour me donner une contenance, j'enfonce mes mains dans mes poches,pourquoi tout à coup fait-il cinquante degrés dans mon manteau? » (P37), la nostalgie( quand elle se souvient de sa petite sœur Thaïs) « Cesmoments ne nous appartiennent plus,ils sont enfermés dans une boite, enfouis au fond d'un placard, hors de portée. »(P47) , la solitude : « Parfois il me semble qu'à l'intérieur de moi quelque chose fait défaut, un fil inversé, une pièce défectueuse, une erreur de fabrication,non pas quelque chose en plus, comme on pourrait le croire, mais quelque chose qui manque »(P77)

II-Narration et pointsde vue

Le narrateur est le personnage principal de l'histoire, c'est a dire Lou, c'est donc un narrateur-personnage.

Le narrateur adopte le point de vue interne, car le lecteur découvre les lieux, les êtres, les événements à travers le regard, les pensées, les sensations de Lou. Par exemple dans l'extrait suivant nous découvrons la classe de Lou à travers son regard et sa pensée: « Vingt-cinqpaires d'yeux tournées vers moi attendent ma réponse. Axelle Vernoux et Léa Germain pouffent en silence derrière leur mains, une dizaine de bracelets tintent de plaisir à leurs poignets. »(P11) ou dans l'extrait ou elle nous parle de Lucas pour la première fois :«  Je vois bien qu'il attend que je m'en sorte, il est avec moi, il se dit qu'une fille dans mon genre peut pas se ridiculiser devanttrente élèves[...] » (P12).Lou ne dis pas tout au lecteur mais se contente de lui apporter la perception du réel qu'elle a.

Résumé de l'œuvre:

Lou Bertignac est une jeune adolescente de 13 ans, surdouée qui collectionne les mots, se livre à des expériences domestiques,dévore les encyclopédies mais qui a la phobie des exposés devant toute une classe. A la gare d'Austerlitz, elle rencontre...
tracking img