Compte rendu sur les fausses confidenxces

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (551 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les fausses confidences de Marivaux (un des meilleurs dramaturges que le monde ai jamais connu!) une pièce aussi intrigante que le titre donné par l’auteur. Les amoureux du théâtre seront ravisd’assister à une représentation de cette œuvre d’art ( à mes yeux cette pièce est un chef d’oeuvre!) mais la lecture je ne vous cacherai pas qu’elle est toute aussi attrayante. De plus, le style un peucommedia dell’arte avec en autre le personnage d’Arlequin, nous introduit déjà dans l’ambiance de l’œuvre (Nous le savons tous, Arlequin a une drôle de figure qui fait beaucoup rire…quel plaisir !)
Cherslecteurs, ayant lu et relu ceci, je ne peux que vous cacher ma joie face à cette comédie bien ficelée et subtile ; tout y est ! (amour, intrigue à en redemander, comiques de situations et personnagessinguliers aux caractères bien définis). L’amour quasi impossible entre Araminte une jeune veuve et Dorante un jeune homme de bonne famille ruiné, nous scotch du début jusqu’à la fin ! Ceci est duaux manigance

que certains personnages vont se livrer pour empêcher cet amour bien que Dubois qui en est l’instigateur fera tout pour qu’Araminte s’entiche de Dorante.
Ce qui me plait d’avantage,c’est la façon dont les deux futurs amants doutent chacun des sentiments réels de l’autre par exemple, dans l’acte scène II, Dorante craint que sa bien aimée ne le refuse  car il est ruiné; il ditplus précisément « Cette femme-ci a un rang dans le monde ; elle est liée avec tout ce qu'il y a de mieux, veuve d'un mari qui avait une grande charge dans les finances ; et tu crois qu'elle feraquelque attention à moi, que je l'épouserai, moi qui ne suis rien, moi qui n'ai point de bien ? ». Cette phrase typique d’un homme amoureux ferait fondre la plus ronchonne des femmes ! (à mon avis !). Nousaimerons aussi ce qu’Araminte dira au sujet de Dorante dans l’acte II «…et laissez-moi Dubois : c'est un garçon de confiance, qui me sert bien et que je veux garder »Eh oui chers lecteurs l’amour...
tracking img